Voyage en jet privé: Soodhun se justifie

Avec le soutien de
Le ministre Soodhun  a indiqué qu’il va entamer  des actions légales contre ses détracteurs.

Le ministre Soodhun  a indiqué qu’il va entamer  des actions juridiques contre ses détracteurs.

Son fils était malade et devait être opéré. Et, manque de bol, lui aussi est tombé malade. Ce concours de circonstances a fait que Showkutally  Soodhun s’est vu obliger de rentrer à Maurice en jet privé, le 3 août. Il se trouvait alors en Arabie saoudite – il avait quitté Maurice, le vendredi  29 juillet – à la recherche de financement pour les divers projets du gouvernement mauricien. C’est du moins ce qu’il a expliqué, dimanche 14 août, lors d’une rencontre entre l’Islamic Cultural Centre et les pèlerins du hadj.

À une question sur les critiques qui ont fusé à son retour, le ministre du Logement et des Terres a souligné: «Mon fils était malade et devait se rendre en Inde pour des soins. Je devais rentrer au pays coûte que coûte pour prendre soin de ma belle-fille et de mes petits-enfants

Sauf que, entre le pèlerinage qu’il accomplissait, les négociations pour les visas supplémentaires et le financement de divers projets, il est tombé malade. C’est en le voyant à l’hôpital que le Prince Mohammed Bin Salman a mis son avion privé à sa disposition pour lui éviter de faire escale à Dubaï. «Je devais rentrer au plus vite et en me voyant dans cet état, le prince a mis son avion, ainsi qu’un médecin, à ma disposition», affirme Showkutally Soodhun. Et d’ajouter: «Je suis allé à l’hôpital et non à la clinique, pour éviter la polémique, dès que je suis rentré

Qu’en est-il des rumeurs entourant ses nombreux bagages ? Showkutally Soodhun les balaie d’un revers de la main. Et maintient qu’il a atterri à Plaisance avec une valise et un bagage à main. Les images des caméras de surveillance de l’aéroport le prouveront, a-t-il insisté. «Il y avait la police et des douaniers sur place. Vous croyez qu’ils m’aiment plus que leurs familles ?»

«Valises  suspectes»

Le vice-Premier ministre soutient qu’il entamera des actions juridiques, dès ce lundi 15 août, contre ceux qui ont insinué qu’il est rentré avec des valises suspectes. «Navin Ramgoolam et tous les autres devront venir prouver que j’avais vraiment une dizaine de valises», a-t-il martelé. Après avoir maintes fois égratigné le leader du Parti travailliste pendant son discours, Showkutally Soodhun a tenu à saluer Paul Bérenger car ce dernier n’a fait aucun commentaire «stérile» à ce sujet.

Quid de l’argent que l’Arabie saoudite a accordé à Maurice ? En l’occurrence Rs 3,5 milliards (100 millions de dollars) pour financer le Metro Express et Heritage City. Selon le ministre du Logement et des Terres, il n’y a aucun changement dans les plans du gouvernement quant à son utilisation, malgré l’abandon du projet Heritage City. Il avance que cette somme a été octroyée pour le projet Metro Express et doit être remboursée dans 15 ans.

Tous les pèlerins logés au même endroit

Lors de la rencontre entre l’Islamic Cultural Centre et les hadjis, Showkutally Soodhun a indiqué qu’il a négocié pour que tous les pèlerins soient logés au même endroit. De plus, il veillera à ce que les opérateurs n’ajoutent pas de frais supplémentaires au pèlerinage au risque de ne pas voir leur contrat être renouvelé l’année prochaine. 1 540 pèlerins sont concernés.

Touria Prayag à nouveau ciblée

Revenant sur ceux qui l’ont critiqué à son retour d’Arabie saoudite en jet privé, le vice-Premier ministre a, une nouvelle fois, attaqué la rédactrice en chef du magazine «Weekly». «Sa madam ki apel Touria Prayag-la, mo pou montré li kot sinwa plant pétar», a déclaré Showkutally Soodhun. Il a poursuivi en disant qu’il compte entamer des actions juridiques contre elle également.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires