Fermeture de la pêche à l’ourite: «Pas de compensation pour les pêcheurs»

Avec le soutien de
Le ministre de la Pêche a tenu un point de presse pour discuter de la fermeture de la pêche à l’ourite, jeudi 11 août.

Le ministre de la Pêche a tenu un point de presse pour annoncer la fermeture de la pêche à l’ourite, jeudi 11 août.

«Une chute importante dans la quantité d’ourites pêchés a poussé le ministère à mettre en place cette mesure.» C’est ce qu’a déclaré Prem Koonjoo, ce jeudi 11 août, face à la presse où il annoncé la fermeture de la pêche aux ourites à Maurice et à Rodrigues. Celle-ci sera en vigueur à partir du lundi 15 août au samedi 15 octobre.

«200 tonnes d’ourites étaient pêchés dans les années 90 alors qu’en 2014 le nombre se chiffrait à 30 tonnes», explique le ministre de la Pêche. Il a, dans la foulée, déploré le fait que son ministère a réagi tardivement à cette situation. Prem Koonjoo devait toutefois indiquer que des campagnes de sensibilisation ont commencé depuis le début de l’année dans plusieurs régions de l’île.

Quid des compensations aux pêcheurs ? «Il n’y aura pas de compensation pour les pécheurs aux ourites, ni à Maurice ni à Rodrigues», affirme Prem Koonjoo.

Revenant à la question de la fermeture de la pêche au poulpe, le ministre a ajouté que celle-ci «coïncide avec la période de reproduction de ces espèces. A la réouverture, la pêche sera plus fructueuse». Et d’ajouter que cet exercice se fait en partenariat avec la Commission de l’océan Indien et la collaboration de plusieurs ONG. «Le Fisheries Protection Service, les gardes-côtes ainsi que la police de l’environnement seront chargés d’assurer que ces règlements soient respectés par les pêcheurs et les amateurs

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires