Affaire «Bal Kouler»: Raj Dayal fixé aujourd’hui

Avec le soutien de
Raj Dayal avait longuement été interrogé dans les locaux de l’ICAC au début d’avril.

Raj Dayal avait longuement été interrogé dans les locaux de l’ICAC au début d’avril.  

Plusieurs anciens hauts cadres et personnalités, dont Navin Ramgoolam dans l’affaire de l’octroi de terrains de l’État, Krishna Oolun, ancien directeur de l’Information and Communication Technologies Authority, ou même Shakeel Mohamed ont vu les charges contre eux rayées. En sera-t-il ainsi pour Raj Dayal ?

L’ancien ministre de l’Environnement aura la réponse aujourd’hui. Le Directeur des poursuites publiques (DPP) statuera s’il faut instruire un procès contre lui ou si sa motion sur l’abandon de l’accusation provisoire contre lui sera agréée.

La représentante de la commission anticorruption (ICAC) avait indiqué lors de la dernière séance que le dossier dans le cadre de l’affaire bal kouler a été référé au bureau du DPP. Elle avait soutenu que l’enquête était déjà bouclée. De ce fait, l’ICAC devra d’abord communiquer si la charge formelle, soit de bribery by public official, a été logée. Au cas échéant, le DPP doit lui expliquer où en est l’affaire.

Il est reproché à Raj Dayal d’avoir sollicité un pot-de-vin de Rs 1 million de l’homme d’affaires Patrick Soobhany, pour l’achat de 50 sacs de poudre colorée. L’ex-ministre a retenu les services de son fils, Me Avinesh Dayal, et de Me Jacques Panglose.

Publicité
Publicité

Cela fait désormais plus d’un an que l’affaire Bal Kouler, dans laquelle est impliqué l’ancien ministre de l'Environnement, a éclaté au grand jour. Et les développements ne cessent de se succéder en cour et cette affaire continue à susciter l’intérêt…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires