Eliézier François, leader du Mouvement authentique mauricien : «La communauté chagossienne s’est bien adaptée»

Avec le soutien de

Racontez-nous l’arrivée des Chagossiens à Maurice.

Lorsqu’ils ont débarqué, c’était clair qu’ils n’étaient pas heureux. Ils disaient qu’ils n’avaient pas choisi de quitter leur terre. Ils se sont établis dans les parages de Port-Louis. À l’époque, j’étais syndicaliste au port. Lorsqu’ils sont arrivés, il fallait trouver du travail et le port était le lieu idéal. Mais au fil du temps, la communauté chagossienne s’est bien adaptée.

Comment se sont-ils adaptés dans le port ?

Les Chagossiens sont venus travailler comme débardeurs, d’autres travaillaient sur les docks. C’est surtout leur nature robuste qui les a aidés à évoluer dans ce domaine. Certains ont vite rejoint le syndicat. À la même époque (vers le début des années 1970), ils avaient obtenu des terres à Baie-du-Tombeau dans un lieu connu comme Cité Ilois. Au départ, c’était des maisons frêles. Mais par la suite, beaucoup d’entre eux ont prospéré.

Lorsque vous êtes devenu ministre, qu’avez-vous fait pour les Chagossiens ?

J’ai pris ce poste en 1976, alors que le cyclone Gervaise venait de détruire des milliers de maisons en 1975. Certains Chagossiens étaient squatters et d’autres ont vu leur maison être détruite par le cyclone. Comme il y avait une vaste campagne d’allocation de maisons par la Central Housing Authority, les Chagossiens qui squattaient ont été encouragés à s’installer dans ces résidences pour avoir une maison légale, décente et solide.

Aujourd’hui, bon nombre de Chagossiens qui ont débarqué au port dans les années 1960-1970 ont prospéré ; il n’y a qu’à voir leurs maisons. Les Chagossiens se sont si bien adaptés que si jamais il fallait repartir, je ne crois pas que beaucoup iraient s’installer sur l’archipel des Chagos.

Publicité
Publicité

Maurice a remporté une première bataille avec le vote de la résolution sur les Chagos à l’Assemblée des Nations unies le jeudi 22 juin. Une résolution adoptée avec 94 voix en faveur de la résolution, 15 voix contre et 65 abstentions. Prochaine étape : la Cour internationale de justice…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires