7 choses à savoir sur la... cigarette électronique

Avec le soutien de

Les prix des paquets de cigarettes ont flambé. Si pour beaucoup de fumeurs, cela n’aura pas d’incidence sur leur consommation, d’autres se disent prêts à diminuer, voire arrêter, pour que leur argent ne parte pas en fumée. Mais nombreux sont ceux qui cherchent des «alternatives». Parmi, la cigarette électronique, appelée e-cigarette. Pour ceux qui sont tentés par le vapotage, voici quelques infos pratiques.

Ce qui est interdit

Bon déjà, les commerçants n’ont pas le droit d’en importer. Alors il faudra trouver d’autres moyens de vous en procurer – un ami qui revient de voyage, par exemple. En tout cas, vous ne finirez pas en prison si l’on retrouve une e-cigarette sur vous. Vous pouvez ainsi vapoter (NdlR, l’action d’utiliser une cigarette électronique. Concrètement, c’est l’action de tirer sur le bout de l’objet tout en appuyant sur un bouton, pour aspirer de la fumée) tranquillement, en public, en vous donnant des airs.

Par contre, il ne faut pas pousser le bouchon trop loin. Car, si la loi ne précise pas si l’on peut sortir sa «clope» branchée dans des espaces réservés aux non-fumeurs, les gérants d’établissements comme les restaurants, ne voient pas la cigarette électronique d’un très bon oeil. Ou poumon.

Pourquoi n’a-t-on pas le droit d’en importer ?

Sachez d’abord qu’il y a quelques années, tous les Mauriciens pouvaient s’en procurer, librement, chez les détaillants. Mais suite à un problème de batterie défectueuse qui explosait à la face des utilisateurs, l’«e-clope» a été bannie.

«Nous sommes en train de travailler sur de nouvelles réglementations en ce qui concerne ces produits», fait valoir une source au ministère de la Santé. La qualité de la partie dite électronique mais aussi le contenu des cartouches feront d’abord l’objet d’analyses poussées.

Comment s’en procurer ?

Si vous n’avez pas de pote et encore moins des potes qui reviennent de voyage, pas de panique. Facebook vient à votre rescousse. Vous pouvez passer votre commande et la chose vous sera livrée. Quant aux délais, on préfère ne pas s’avancer… Et puis, si vous êtes téméraires, sachez que quelques magasins, dans la capitale, en vendent, mais sous le comptoir. N’hésitez pas à vous pencher là-dessous.

Le prix

Cela dépend du modèle, s’il est top ou pas. Sur Facebook, il est possible d’en trouver à partir de Rs 550. Pour les plus sophistiqués, il faudra débourser jusqu’à Rs 2 000. Quant aux cartouches de rechange, il est possible d’en trouver à partir de Rs 175. C’est toujours mieux que les Rs 6 000 mensuelles qui partiront en fumée si vous consommez un paquet de cigarettes par jour.

Les avantages

Avis aux sceptiques. Plusieurs utilisateurs le confirment: le vapotage les a aidés à diminuer leur consommation de cigarettes. Les cartouches de rechange contiennent de la nicotine et de ce fait, le corps obtient sa «dose», sans que l’on ait à recracher ses poumons.

Surtout que, contrairement aux autres méthodes utilisées pour arrêter de fumer (gomme à mâcher, patch etc), les utilisateurs de cigarettes électroniques conservent la gestuelle, ce qui ne manque pas de tromper cet addict qu’est le cerveau.

Le bonus? Les cartouches se déclinent en plusieurs saveurs, contrairement à la clope. Du chocolat à la pomme en passant par la cannelle, vous aurez l’embarras du choix. De plus, il existe des cartouches avec des doses variables de nicotine, ce qui peut être utile en cas de tentative de sevrage.

Le porte-monnaie dit merci

Oui, il souffrira moins, ce pauvre diable de portefeuille, malmené chaque jour à cause des cigarettes. Une cartouche de rechange contient en moyenne, à peu près – prenons des pincettes –, l’équivalent d’une dizaine de cigarettes. L’avantage, c’est que trois ou quatre taffes sont souvent suffisantes pour assouvir votre envie de fumer. Ce qui empêchera le compte en banque de s’éteindre plus tôt que prévu.

Les inconvénients

Une étude dit ceci, une autre dit cela. Toujours est-il que personne ne semble détenir la vérité, pour l’instant, en ce qui concerne les effets de la cigarette électronique sur l’organisme. Plusieurs utilisateurs se sont toutefois plaints de toux et d’extinction de voix avec la cigarette électronique. Est-ce le prix à payer pour arrêter?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires