Paul Bérenger : «Heritage City ti pou kout bien plis ki Rs 30 Mds…»

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition n’a pas été tendre envers le gouvernement concernant le dossier Heritage City.

  Le leader de l’opposition n’a pas été tendre envers le gouvernement concernant le dossier Heritage City.  

«Des millions et des millions ‘ti pou al dan zot pos ek dan pos bann lézot’ !» Paul Bérenger n’en démord pas. Lors de sa conférence de presse hebdomadaire à l’hôtel Hennessy Park samedi matin, le leader de l’opposition et du Mouvement militant mauricien (MMM) a longuement commenté la mise au frigo du projet  Heritage City. Décision qui aurait été prise par le Conseil des ministres réuni le vendredi 5 août. Paul Bérenger a rappelé les nombreuses fois où il avait mis le gouvernement en garde sur ce dossier.

«Enn premié fwa, mo ti tir sonet dalarm konsernan Stree Consulting (NdlR, la société dubaïote représentée par Saeed Ahmed Saeed, en charge du design d’Heritage City). Cette société est inconnue», a-t-il rappelé. Selon lui, la décision de donner ce projet à cette société de conseil était louche, surtout lorsque la somme annoncée (NdlR, Rs 155 millions) était colossale. Il avait aussi émis une mise en garde concernant la somme de Rs 30 milliards annoncée, dit-il, en expliquant que cette somme ne prenait pas en considération plusieurs aspects du projet. Et qu’au  final, Heritage City allait coûter bien plus.

Selon lui, rien de ce qui avait été annoncé sur Heritage City ne tenait la route. Le leader du MMM a fait savoir qu’il posera une question au Parlement sur le montant des fonds publics déjà dépensés sur ce projet. Revenant sur la décision de geler le projet, Paul Bérenger a exprimé le souhait que le chef du gouvernement s’en tienne fermement à sa décision.

«Mo espéré sir Anerood Jugnauth pa zigzagé lor la. Sa minis-la (NdlR, le ministre Roshi Bhadain) pé fer tou sof ‘Bonne gouvernance’», a ironisé le leader du MMM. Il a par ailleurs exprimé son incompréhension concernant le fait que le Premier ministre continue à garder un tel ministre, qui a pris la décision d’abandonner un projet alors que le chef du gouvernement avait personnellement fait un déplacement à Dubaï pour cela (NdlR, en novembre dernier) «An plis, linn permet li insilté bra drwa minis dé Finans. Il faudra voir comment cela va se passer.»

Déception sur le Budget

Paul Bérenger a aussi exprimé sa déception sur le Budget, cela après l’avoir salué la semaine précédente. Revenant sur sa Private Notice Question du vendredi 5 août, sur la mesure d’attribuer une allocation aux personnes vivant dans la pauvreté extrême, il a exprimé son étonnement sur le fait que c’est le ministre de l’Intégration sociale, Pradeep Roopun, qui ait répondu à la question, à la place du ministre des Finances. «Après avoir dit, dans le Budget, que chaque adulte aura droit à cette allocation, on vient nous dire maintenant que ce sera chaque famille. C‘est révoltant !», a fustigé le leader de l’opposition.

Saluant la mesure d’éliminer la discrimination basée sur l’âge en ce qui concerne la pension d’invalidité, il n’a toutefois pas caché son agacement quant au barème de 60 % de handicap qui doit être prouvé, pour pouvoir en bénéficier. De plus, l’autisme n’a pas été pris en considération dans ce volet du Budget, affirme Paul Bérenger.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires