Les cinq questions de Ramgoolam à Soodhun

Avec le soutien de
 Navin Ramgoolam à l’issue d’un congrès du PTr le vendredi 5 août au Mohit Hall à St-Pierre.

 Navin Ramgoolam à l’issue d’un congrès du PTr le vendredi 5 août au Mohit Hall à St-Pierre.  

Le Mohit Hall était plein à craquer en ce vendredi 5 août. Certaines personnes n’ont pu se frayer une place à l’intérieur pour écouter Navin Ramgoolam, le leader du Parti travailliste (PTr) qui animait un congrès à St-Pierre. L’ancien Premier ministre s’en est pris à Showkutally Soodhun qui a porté plainte contre le magazine Weekly suivant un article au sujet de son retour à Maurice le mercredi 3 août en jet privé. Le ministre du Logement et des terres avait déclaré que les autorités saoudiennes avaient mis le jet à sa disposition car il était souffrant ; il s’était d’ailleurs rendu à l’hôpital du Nord le jour où il était rentré au pays.

«Soodhun est retourné dans un avion royal avec six valises… Dès qu’il a des critiques, il va en clinique», a souligné Navin Ramgoolam qui dit avoir cinq questions pour le ministre. «Est-ce qu’il a voyagé dans un avion privé ? Combien de valises il avait ? Est-ce qu’une voiture est venue le prendre près de l’avion ? Est-ce que ses valises ont été fouillées ? Est-ce qu’il y avait d’autres valises qui sont retournées dans le jet ?»

Le chef des travaillistes a aussi critiqué les voyages des ministres et députés. Faisant état de «184 voyages en 18 mois», il a trouvé que c’est un record dans l’histoire de Maurice, à raison de Rs 35 000 par jour de per diem pour les ministres. «Quand ils sont rentrés au gouvernement, ils ont augmenté les per diem.»

Revenant sur le projet controversé Heritage City qui a été gelé, l’ancien Premier ministre a estimé que «ce n’est pas une priorité». Arvin Boolell, qui a aussi pris la parole, s’est, lui, dit content que Gérard Sanspeur se soit aligné sur la position du PTr en faisant ressortir que le Mouvement militant mauricien non plus n’était pas d’accord. «Si on continuait avec ce projet, le Bagatelle Dam éclaterait. On a choisi le consultant Stree sans appel d’offres», a lâché l’ancien ministre.

S’agissant du projet de métro léger rebaptisé Metro Express dans le Budget 2016-2017, Navin Ramgoolam a trouvé qu’il y a «anguille sous roche». Il a invité le gouvernement, s’il est d’accord avec le métro léger, à collaborer avec l’Inde. De son côté, Anil Bachoo a indiqué que durant la campagne électorale, l’alliance Lepep disait que ce projet n’était pas bon. Toutefois maintenant elle y revient dessus, a-t-il noté. Dans la foulée, l’ancien ministre a qualifié le gouvernement de «bluffer».

Navin Ramgoolam a aussi concédé : «Nous avons fait des erreurs.» Quand arrive le moment de choisir un gouvernement, a-t-il affirmé, «vous devez voir si le gouvernement a de la vision».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires