PNQ: une étude démarre sur les bénéficiaires de la NEF

Avec le soutien de
La National Empowerment Foundation se fondera sur un nouveau plan pour aider les familles qui sont au-dessous du seuil de pauvreté.

La National Empowerment Foundation se fondera sur un nouveau plan pour aider les familles qui sont au-dessous du seuil de pauvreté.

Au total, 13 267 familles vivent dans l’extrême pauvreté et sont éligibles à l’assistance de la National Empowerment Foundation (NEF). Mais une nouvelle estimation sera faite et pour ce faire, une étude sera menée. Elle débutera la semaine prochaine à Maurice et le mois prochain à Rodrigues.

Informations données par Pradeep Roopun, le ministre de l’Intégration sociale et de l’autonomisation économique, en réponse à la Private Notice Question (PNQ), vendredi 5 août. Le leader de l’opposition, Paul Bérenger, souhaitait avoir des éclaircissements concernant les mesures annoncées dans le Budget 2016-17 sur la pauvreté.

Pradeep Roopun a aussi donné des précisions sur le nouveau seuil de revenu nécessaire pour qu’une famille soit éligible à une aide de la NEF. Une famille composée d’un adulte et de deux enfants doit percevoir un maximum de Rs 5 440 mensuellement. Le seuil est de Rs 8 160 pour deux adultes et deux enfants ; Rs 9 520 pour deux adultes et trois enfants. Si une famille d’un adulte et de deux enfants touche Rs 5 000, la NEF lui remboursera la différence par rapport au seuil, soit Rs 440.

Prise de bec

En colère, Paul Bérenger a fait remarquer que dans le Budget on parle d’adultes mais que Pradeep Roopun parle de familles. Le ministre a alors expliqué que le calcul se fait selon le nombre d’adultes mais que ce sont les foyers qui sont les bénéficiaires de la NEF.

Par ailleurs, l’UNDP aidera Maurice à établir un contrat social. À la suite d’une question supplémentaire d’Osman Mahomed, Pradeep Roopun a indiqué que les maisons sociales s’étendront sur 50 m3 au lieu de 31 m3 et seront entièrement en béton.

Si c’est Pradeep Roopun qui a répondu à la PNQ, celle-ci était, en fait, adressée au ministre des Finances, Pravind Jugnauth. Paul Bérenger a allégué que le ministre de l’Intégration sociale a été aidé, dans ses réponses, par l’Attorney General . Le leader de l'opposition a alors lancé «Shame on you» à Pradeep Roopun, ce qui a créé un brouhaha dans l'hémicycle.

À un moment, Paul Bérenger a envoyé un «B*** to la g**» à Mahen Jhugroo, le Chief Whip. La Speaker, Maya Hanoomanjee, lui a demandé de retirer ses mots. Paul Bérenger a rétorqué qu’une fois le Premier ministre avait dit «Shut up» et qu’elle avait décrété que ces mots étaient parliamentary. Par conséquent, Paul Bérenger a retiré ses propos et a déclaré «Shut up» à Mahen Jhugroo.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires