Heritage City gelé: Bhadain promet des révélations sur «tous ceux qui ont menti»

Avec le soutien de

(Mise à jour) Il promet des révélations. Roshi Bhadain rencontrera la presse pour commenter la décision du gouvernement de ne pas aller de l'avant avec le projet Heritage City pour le moment, à 18 heures, vendredi 5 août.  «Je dénoncerai tous ceux qui ont menti. Et leurs intérêts pour que le projet ne se fasse pas», a déclaré le ministre des Services financiers.

À l'issue du Conseil des ministres, le ministre a également avancé qu’il ne veut pas être tenu pour responsable des conséquences au cas où le Bagatelle Dam céderait. Ses collègues présents au conseil auraient tenté de lui dire d’attendre que d’autres analyses soient effectuées. Cela, afin de déterminer si effectivement comme le prétend le rapport Luxconsult-Sanspeur, le site se trouve dans un lieu à risque. Roshi Bhadain a refusé et a demandé au Cabinet d’assumer, s’il le veut, cette responsabilité mais que lui, il ne le ferait pas.

Sur un ton ironique, Roshi Bhadain a déclaré: «En même temps, à quoi ça sert de construire un dam au coût de Rs 6 milliards s’il cédera ?». Cet argument, nous l’apprenons, est aussi celui de Saeed Ahmed Saeed qui a réagi dans un cercle privé au rapport Luxconsult-Sanspeur. «Si vous opérez dans cette logique, ne construisez plus d’hôtels et de bungalows en face de la mer à cause des risques de tsunamis. Si le Bagatelle Dam avec ses 15 millions de m3 d’eau cède, vous croyez que la cybercité d’Ebène sera épargnée ?» a-t-il dit déclaré au cours d’une conversation téléphonique.

Cette décision ferait suite à la polémique qui n’a cessé d’enfler, impliquant le ministre Roshi Bhadain et Gérard Sanspeur, conseiller du ministre des Finances. Notamment depuis que le rapport de Luxconsult, firme dont les services avaient été retenus pour faire le Master Plan, a fait état de lacunes majeures dans la manière dont le projet Heritage City est conçu et développé à travers l'Heritage City Co. Ltd.

Sur sa page Facebook, Gérard Sanspeur, s’est expliqué sur cette affaire. «It is not a question of right and wrong. It is a question of purpose, and of whether you would be successful within the limitations of the law or not. He did not say what he was doing was right – he knew it was wrong. But what he was trying to achieve was right. That is why he did all this», explique t-il. Cela, après avoir évoqué la différence entre la bonne et  la mauvaise foi telle que présentée dans le Mahabharata, texte sacré de l’hindouisme.

Publicité
Publicité

Le projet Heritage City fait couler beaucoup d’encre. Estimé à Rs 29 milliards, sur une superficie de 335 arpents, le design aurait déjà coûté plus de Rs 155 millions. Voici une invitation à mieux connaitre ce dossier brulant…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires