Après le décès d’un superviseur au port: «Désinfectez tous les bateaux», dit la PLHDWU

Avec le soutien de
 La Port-Louis Harbour and Dock Workers Union lors d’une conférence de presse, mercredi 3 août.

La Port-Louis Harbour and Dock Workers Union lors d’une conférence de presse, mercredi 3 août.

Leur requête est précise: s’assurer que tous les bateaux qui transitent par des pays où des virus sont détectés soient désinfectés à leur arrivée à Maurice. C’est ce que réclame la Port-Louis Harbour and Dock Workers Union (PLHDWU) qui était face à la presse, mercredi 3 août. Une demande qui survient après le décès du superviseur, Dhaneswar Gopaul, au port, le vendredi 22 juillet.

Agé de 39 ans, Dhaneswar Gopaul avait été admis dans une clinique privée. Il souffrait de vomissements et de maux de tête. Ses proches soupçonnaient qu’il avait contracté le virus de l’encéphalite japonaise sur son lieu de travail. Mais, les analyses médicales ont conclu que le trentenaire était mort d’une infection virale.

José François, le président de la PLHDWU, a déclaré lors de cette rencontre qu’il a effectué une demande officielle à la Cargo Handling Corporation Ltd, à la Mauritius Ports Authority et au gouvernement afin que les bateaux qui transitent par des pays à risque soient désinfectés. «Nous voulons avoir la garantie que les autorités concernées vont prendre les mesures qui s’imposent», explique-t-il.

Il a, dans la foulée, demandé que les conteneurs qui sont débarqués au port soient également examinés et désinfectés. «Les autorités concernées ont pour devoir de respecter la loi sur la sécurité des travailleurs».

Reaz Chuttoo, le président de la Confédération des travailleurs du secteur privé, indique, pour sa part, que «les employés du port ont le droit de ne pas travailler si leur sécurité est menacée. Les autorités doivent agir rapidement».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires