Bayern Munich: Rummenigge ouvre la porte à Schweinsteiger

Avec le soutien de

Le président du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge a ouvert la voie à un retour dans son club de Bastian Schweinsteiger, mis de côté à Manchester United par le nouvel entraîneur José Mourinho.

"S'il venait à émettre le désir de revenir, nous en parlerions avec lui", a déclaré Rummenigge dans l'édition de l'hebdomadaire allemand Sport Bild à paraître mercredi.

Schweinsteiger a eu 32 ans lundi. Mourinho lui a réservé un beau cadeau d'anniversaire, selon la presse britannique: il lui a ordonné de s'entraîner avec la réserve, et a fait vider son casier dans le vestiaire de l'équipe une mancunienne.

Le champion du monde allemand, qui n'avait connu que le Bayern jusqu'à son transfert en 2015 vers le club anglais, fait partie d'une liste de neuf joueurs sur lesquels le Portugais aux méthodes controversées ne compte pas, et qui sont donc libres d'être prêtés.

'Basti' a annoncé fin juillet sa retraite en sélection, dont il était le capitaine, après 12 années, 24 buts et 120 apparitions sous le maillot blanc. Deux ans après le sacre au Mondial brésilien, dont le milieu de terrain a été la clé de voûte dans le dispositif de Joachim Löw.

Bavarois formé au Bayern, 'Schweini' y a passé 17 années et remporté 24 trophées majeurs, dont une Ligue des champions (2013), 8 championnats et 7 Coupes d'Allemagne, avant de partir en Angleterre.

Mais sa première saison à l'étranger a été marquée par les blessures, et avec l'éventualité d'un retour du Français Paul Pogba à Old Trafford, ses jours à MU semblent comptés.

Retour comme joueur ou dirigeant?

"Aucun respect!", s'est emporté sur Twitter son frère Tobias Schweinsteiger, ancien joueur de deuxième division devenu entraîneur d'une équipe de jeunes du Bayern.

Son salaire annuel, estimé à 8,8 millions d'euros, pourrait décourager n'importe quel employeur potentiel, même si la presse a fait état de contacts avec les deux clubs milanais et le Paris Saint-Germain.

Mais Schweinsteiger est trop jeune pour la retraite, estime son ancien coéquipier en club et en sélection Oliver Kahn.

"Je suis sûr qu'avec toute son expérience, Basti peut encore être le chef d'une équipe de haut niveau. Il est vraiment trop jeune et trop fort pour se retirer", a écrit Kahn sur sa page Facebook.

Si le nouveau mari de la joueuse de tennis serbe Ana Ivanovic décide de raccrocher les crampons, la porte du Bayern est tout autant ouverte.

"C'est important de lier les joueurs qui le méritent au club", a déclaré le capitaine du Bayern Philipp Lahm à Sport Bild. "Basti connaît chacun et tout ici, il est prédestiné à travailler dans l'équipe".

La tradition n'est pas un vain mot en Bavière, et le club a toujours su trouver une place pour les secondes carrières de ses fils prodiges. Rummenigge a déjà dit qu'ils "évoqueraient le sujet en temps voulu".

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires