Metro Express: Soodhun en Arabie saoudite pour négocier

Avec le soutien de
Showkutally Soodhun affirme avoir rencontré un ministre saoudien pour discuter du projet métro léger.

Showkutally Soodhun affirme avoir rencontré un ministre saoudien pour discuter du projet métro léger. 

Rs 7,2 milliards, des Rs 12,7 milliards accordées par le gouvernement indien à Maurice, seront investies dans le projet de métro léger, rebaptisé Metro Express. Annonce faite, vendredi, par le ministre des Finances lors de la présentation du Budget 2016-17. Or, cette somme est insuffisante pour un projet d’une telle envergure. Et c’est vers l’Arabie saoudite que le gouvernement se serait, semble-t-il, tourné pour le financement. Le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun s’y trouve actuellement.

Selon un ex-ingénieur ayant travaillé sur ce dossier, la somme de Rs 7,2 milliards est «nettement insuffisante». Ces fonds seront engloutis, dit-il, dans la première phase du projet du métro léger, c’est-à-dire l’acquisition des terrains et la préparation des sites.

Raison pour laquelle le ministre du Logement et des Terres a mis le cap, vendredi soir, après la présentation du Budget, sur l’Arabie saoudite. Dans une brève déclaration à l’express, dimanche après-midi, Showkutally Soodhun a affirmé avoir déjà rencontré un ministre saoudien pour discuter de ce projet. Des réunions avec d’autres membres du gouvernement de l’Arabie saoudite sont également prévues, a-t-il ajouté.

«Pas d’emprunt»

Déjà le dimanche 24 juillet, lors d’une sortie dans sa circonscription, La Caverne-Phoenix, le ministre avait déclaré qu’il négociera avec le gouvernement de l’Arabie saoudite pour financer le projet de métro léger. Il avait laissé entendre qu’une fois le Budget présenté, il se rendra dans ce pays en compagnie de deux fonctionnaires de son ministère pour entamer des discussions avec le Public Infrastructure Development Fund. Showkutally Soodhun avait même fait comprendre qu’il ne s’agira pas d’un emprunt, mais suivra le modèle Build-Operate-Transfer.

Reste la question de combien coûtera, au total, le Metro Express. À ce stade, à l’hôtel du gouvernement, on se garde bien d’avancer de chiffre. N’empêche qu’en 2014, le projet du métro léger avait été chiffré à environ Rs 24 milliards. Le gouvernement indien avait même donné son feu vert pour le financer.

Or, après les élections législatives de 2014, ce dossier a été mis au placard. Et ce, bien que les précédents gouvernements y aient déjà investi une somme de quelque Rs 880 millions depuis 1999, entre autres, pour des études de faisabilité, le paiement des consultants et la préparation des documents pour les appels d’offres.

Ce n’est qu’en mai que le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a déclaré au Parlement que le projet de métro léger n’a pas été abandonné. Faisant ressortir, dans la foulée, que des experts singapouriens se trouvaient à Maurice pour d’autres études.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires