Lutchmeenaraidoo au cœur d’un nouveau malaise au gouvernement

Avec le soutien de
Le ministre des Affaires étrangères à Balaclava, lundi.

Le ministre des Affaires étrangères à Balaclava, lundi.

Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, annonçait, dimanche, la création d’un couloir aérien Inde-Maurice-Afrique. Lundi, Vishnu Lutchmeenaraidoo déclarait, lui, que ce projet n’est qu’un «dream»… Depuis, au sein de la majorité, ils sont plus d’un à ne pas digérer cet impair.

C’est dimanche, lors de l’inauguration de la première édition de l’India-Mauritius Global Partnership Conference, que le chef du gouvernement a fait état de ce couloir aérien. «Notre ambition est de transformer Maurice en un important pôle aéronautique régional qui connectera l’Afrique et l’Asie», avait-il déclaré.

Sauf que lundi, lors de son discours à l’hôtel Intercontinental, à Balaclava, dans le cadre de l’India-Mauritius Partnership Forum, le ministre des Affaires étrangères a estimé qu’il s’agit là d’un rêve. Ce qui a tout de suite mis mal à l’aise les membres du gouvernement présents, dont le grand argentier Pravind Jugnauth et le ministre de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain.

Si dans l’entourage du ministre des Affaires étrangères, on ne dément pas ses propos au forum public, à Balaclava, on préfère tempérer la situation. «Il a bien dit que le couloir aérien Inde-Maurice-Afrique est un rêve, mais il a ajouté que c’est un rêve réalisable si l’on arrive à avoir une importante compagnie aérienne africaine comme partenaire», fait-on valoir au ministère.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires