Chemin-Grenier: les enquêteurs soupçonnent un meurtre sur fond de sorcellerie

Avec le soutien de
(Photo d’archives) L’état de santé de Julien Latchimy s’est amélioré.

(Photo d’archives) L’état de santé de Julien Latchimy s’est amélioré.

Les policiers sont tombés des nues. Les enquêteurs ont emmené la mère de Wendyna Narayanasawmy sur le lieu du crime pour une reconstitution. Sur place, ils ont découvert… des bougies et des cendres. Ils soupçonnent que le crime est lié à un acte de sorcellerie.

Quant au présumé agresseur de Wendyna, il n’est plus en danger. En effet, l’état de santé de Julien Latchimy s’est amélioré. La police compte obtenir l’aval de ses médecins traitants de l’hôpital Jawaharlall Nehru, Rose-Belle, pour procéder à son interrogatoire, qui se fera en présence de son avocat, Saïd Larifou.

Le Réunionnais de 39 ans est toujours gardé sous forte escorte policière à l’hôpital. Il n’a aucun droit de visite. Cependant, une source de la police avance qu’en cour, il y aura une objection à sa remise en liberté.

L’avocat réunionnais Saïd Larifou avait affirmé qu’il comptait faire une demande pour le transfert de son client à l’île sœur pour poursuivre son traitement médical. Celui-ci, dit-il, doit se faire dans un environnement familier et sur une plateforme médicale appropriée. Or, la cour n’autorise pas une personne qui est provisoirement accusée dans une affaire à voyager, cela conformément à la législation mauricienne.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x