Éducation supérieure : l’UoM pas sortie de l’auberge

Avec le soutien de
Une étudiante de la faculté d’ingénierie a soutenu que son enseignant lui a fait des avances et proposé de revoir ses papiers d’examens.

Une étudiante de la faculté d’ingénierie a soutenu que son enseignant lui a fait des avances et proposé de revoir ses papiers d’examens.

«Guilty on all charges.» C’est le verdict du comité disciplinaire chargé de faire la lumière sur le chargé de cours de l’université de Maurice (UoM) accusé d’avoir harcelé une étudiante. Et hier, lors du conseil d’administration de l’établissement, la décision a été unanime : l’enseignant a été renvoyé.

Les faits remontent à deux semaines. L’administration de l’UoM prend connaissance d’allégations graves contre cet enseignant de la faculté d’ingénierie. Une étudiante lui reproche en effet de lui avoir fait des avances et de lui avoir proposé de retravailler ses questionnaires d’examen. Un enregistrement audio a même été présenté pour soutenir ses dires. Dès lors, un comité disciplinaire est instauré pour enquêter sur cette affaire.

Toutes les parties concernées étaient présentes hier à la réunion du conseil d’administration. «Le comité disciplinaire a jugé grave que l’enseignant ait appelé l’étudiante à son bureau et lui ait proposé de revoir ses papiers d’examens, fait valoir une source informée. C’est une violation des Exam Rules.» Par ailleurs, les «avances» faites à l’étudiante captées sur audio ont également accablé l’enseignant. Selon nos informations, il était accompagné d’un homme de loi au conseil d’administration, mais ne se serait pas défendu.

EON REALITY : LE RAPPORT DU SOUS-COMITÉ ATTENDU 

Autre sujet à l’agenda hier : le cas EON Reality. Dans les milieux concernés, on avance qu’une requête a été faite visant à régulariser le contrat de location de cette compagnie à Ébène. Cependant, le conseil a décidé de «mettre de côté» cet item en attendant que le sous-comité chargé de faire la lumière sur cette affaire soumette son rapport dans un mois et demi. Ce dossier devrait probablement être repris lors de la prochaine réunion du conseil le 27 août.

ROMEELA MOHEE PORTE PLAINTE AU CCID

La vice-chancelière (VC) de l’UoM, Romeela Mohee, a fait deux dépositions au Central Criminal Investigation Department(CCID) il y a deux semaines. La première concerne un employé non académique. Elle lui reproche d’avoir tenu des propos diffamatoires à son sujet sur les réseaux sociaux. Sa seconde plainte a trait aux courriels confidentiels portant sur l’affaire EON Reality. Pour rappel, ceux-ci ont été publiés par «l’express» en juin. Il nous revient que la VC aurait également soumis une liste de personnes qui auraient eu accès à ces échanges.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires