Steve Du Casse, le ‘King’ à l’australienne

Avec le soutien de

L’apparence ne trompe pas toujours. Il a l’allure, la coiffure et sans oublier le timbre du King of Rock ‘n’ roll. Steve Du Casse est un tribute artist d’Elvis Presley. Son quotidien: faire revivre cette légende musicale en Australie, où il vit depuis l’âge de 13 ans. Avant d’y immigrer, Steve Du Casse vivait à Rose-Hill avec son père, Pierre José, qui travaillait chez les pompiers et sa mère, Liliane. Parallèlement, son père avait également une carrière artistique. «On le surnommait Badoune. Il tenait le rôle d’un personnage humoristique vers la fin des années 50 à 70. Il s’est produit dans chaque théâtre local, et plus fréquemment au Plaza», raconte Steve Du Casse.

Dans les années 80, la famille part vivre à Sydney, en Australie, pour un meilleur avenir. Steve Du Casse y complète sa scolarité. Puis, il débute une carrière dans le mannequinat. Il fait ainsi des prestations pour des magazines, des shows, des défilés de mode ainsi que dans des spots télévisés. S’en suit alors une opportunité au petit écran dans les années 90. Il obtient un rôle dans Sons and Daughters, une série télévisée très prisée en Australie. Le Mauricien y apparaît ainsi dans l’épisode 283 et incarne le rôle de Philippe Souchon, un chef français. Après la télévision, notre interlocuteur enchaîne avec l’opéra. Il collabore notamment avec la Sydney Opera Company sur plusieurs projets.

Baptême de feu

En l’an 2000, Steve Du Casse change un peu de cap. Car outre sa fibre artistique, une autre passion l’anime : la gastronomie. Marié à Tania, il fonde une entreprise destinée au service traiteur avec cette dernière. Ils la baptisent La Provence. Celle-ci propose des spécialités issues de la cuisine française et internationale. Ensemble, le couple assure le service pour plusieurs clubs à Sydney. C’est d’ailleurs dans un de ces édifices que la carrière musicale du Mauricien débute. «Un soir, un animateur renommé de la Nouvelle Zélande dînait au club. Il a demandé à mon épouse si je pouvais chanter et mentionnais également que je ressemblais beaucoup à Elvis Presley. Il expliquait qu’il avait déjà rencontré cet artiste durant sa carrière», souligne notre interlocuteur. Tania Du Casse affirme alors à l’animateur que son époux pouvait effectivement chanter. Le néo-zélandais doit alors se mettre à rassurer un Steve Du Casse paniqué à cette idée, pour qu’il monte sur scène. Le Mauricien fit alors son baptême de feu avec la chanson popularisée par Sinatra - My Way – mais la version d’Elvis Presley. L’audience ainsi que l’animateur furent captivés par la prestation et lui firent une ovation, soutient notre interlocuteur.

Après ses premiers pas sur scène, Steve Du Casse commence à se produire gratuitement à raison de trois fois par semaine pour le plaisir des clients. C’est alors qu’il est approché par des gens pour des prestations lors de célébrations individuelles, le mariage d’un fils, une fête pour les 70 ans d’un père, entre autres. Il s’engage ainsi dans cette voie. Par la suite, le Mauricien fait des démarches pour une accréditation de l’Australian Bridal Service. Rapidement, ses prestations se multiplient et il se fait une belle réputation dans l’industrie du mariage.

Le show gagne en popularité

Sa carrière prend un autre tournant. Vers 2006, il est approché par le Star City Casino pour passer une audition. Selon l’artiste, les responsables, très heureux de sa prestation, l’engagèrent immédiatement. Cette expérience au casino permet au chanteur d’élargir son spectacle et de recruter des danseuses professionnelles. Plusieurs d’entre elles se produisent pour le show du Moulin Rouge à Paris et le Show Boat de Sydney. D’après Steve Du Casse, l’arrivée des danseuses, parées de divers costumes, a apporté une touche de glamour à la prestation. C’est ainsi que son spectacle prend le nom Legend of Elvis. Et désormais, il porte également le nom d’artiste Steve King. En sus de proposer des prestations musicales, l’artiste crée une ambiance autour du mythique roi du rock’n’roll. En effet, il offre des foulards aux dames sur des chansons comme Love me tender et invite au passage l’audience à s’adonner à quelques pas de danse du King.

Étant donné que le show gagne en popularité, Steve Du Casse doit choisir entre la carrière artistique ou culinaire. «Ce n’était pas une décision facile mais je n’ai jamais regardé en arrière », déclare-t-il. Sa décision fut tournée vers l’univers de la musique. Au fil du temps, ce domaine lui a ouvert la porte du succès. En 2010, le Mauricien a été cité comme étant le most popular Elvis Tribute artist par le magazine Harpers Bazaar dans le cadre de l’ouverture de la semaine de la mode de l’Oréal à Melbourne. Il a également participé à des émissions comme le Morning Show et Four Weddings de Channel 7’s. Son spectacle a aussi été effectué à deux reprises lors de  la finale du concours de Mrs World Australia.

Parallèlement, le chanteur se produit bénévolement au sein des foyers et maisons de retraite: «Je suis triste pour ces personnes âgées. Plusieurs d’entre elles ne reçoivent même pas de visites.» Pour faire connaître ses activités, l’artiste a créé une page Facebook: SteveKingLegendofElvis et un site web: www.steveking.com.au. Il caresse maintenant le rêve de produire son spectacle à Maurice. D’ailleurs, indique-t-il, des instances désirant soutenir ce projet sont les bienvenues. Dans la même veine, le Mauricien envisage également de se produire à Las Vegas et lors de croisières pour célébrités. «J’ai toujours aimé Elvis Presley. Pour moi, il demeure l’icône de l’art et du spectacle», conclut le Mauricien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires