Accusé d’attentat à la pudeur sur sa belle-sœur, il obtient le bénéfice du doute

Avec le soutien de
(Photo d’archives) Brian Calis, qui était accusé d’attentat à la pudeur sur sa belle-sœur, a obtenu le bénéfice du doute.

(Photo d’archives) Brian Calis, qui était accusé d’attentat à la pudeur sur sa belle-sœur, a obtenu le bénéfice du doute.

La magistrate Wendy Rangan a estimé que sa version était crédible. Brian Calis, qui était accusé d’attentat à la pudeur sur sa belle-sœur, a obtenu le bénéfice du doute. C’était en cour intermédiaire, le jeudi 21 juillet.

Cette affaire remonte au 26 octobre 2011. Ce soir-là, une dispute a éclaté entre Brian Calis et son épouse, qui est la sœur de la plaignante. Cette dernière est intervenue et a appelé la police de Grand-Port.

La plaignante a indiqué qu’alors qu’elle dormait aux côtés de son mari, dans la nuit du 27 octobre, elle a senti quelqu’un la toucher. Elle a affirmé avoir vu un homme nu, qu’elle a identifié comme étant son beau-frère Brian Calis.

Ce qu’a nié ce dernier. Il a soutenu que ces allégations font suite à la dispute qui a éclaté la veille. «Je m’étais rendu dans la salle de bains. J’avais une serviette autour de moi car j’avais laissé mes vêtements dans la chambre d’à côté. Je n’étais pas nu et je n’ai pas commis d’attouchements», a indiqué Brian Calis, qui avait retenu les services de Me Neelkanth Dulloo.

La Cour a estimé que la version de la plaignante était incohérente. Elle a notamment déclaré «qu’on l’avait vu», sans préciser si c’est elle qui avait vu la personne. La magistrate Wendy Rangan a indiqué que la poursuite, représentée par Me Callychurn, n’a pu apporter des preuves pouvant établir la culpabilité de l’accusé «beyond reasonable doubt».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires