La-Tour-Kœnig: il est accusé d’avoir acheté des câbles volés du CEB

Avec le soutien de
Un marchand de vieille ferraille a comparu en cour intermédiaire parce qu’il aurait acheté des câbles volés du CEB, lundi 18 juillet.

Un marchand de vieille ferraille a comparu en cour intermédiaire pour avoir acheté des câbles volés au CEB, lundi 18 juillet.

Il a plaidé non coupable. Guy François Grenade a comparu en cour intermédiaire, lundi 18 juillet, où il fait l’objet de 15 accusations formelles de knowingly receiving articles obtained by means of a crime. Ce marchand de vieille ferraille, âgé de 42 ans, aurait acheté des câbles volés du Central Electricity Board (CEB) d’une valeur de Rs 6,2 millions. C’est le 2 septembre que le magistrat Raj Seebaluck prononcera la sentence.

Cet habitant de La Tour-Kœnig, à Pointe-aux-Sables, qui a retenu les services de Me Rouben Mooroongapillay, a expliqué qu’il n’était pas au courant que les articles qu’il avait achetés avaient été volés. «Je ne savais pas que c’était des câbles du CEB et je n’avais pas demandé des pièces d’identité étant donné que je connaissais l’un des vendeurs. J’ai payé une somme de Rs 150 à Louis Stephano César», a-t-il fait comprendre.

Il a souligné qu’il a pour habitude d’acheter de la vieille ferraille et des câbles pour ensuite les revendre. Lors de sa déposition à la Criminal Investigation Division de Petite-Rivière, le suspect a raconté qu’il avait été approché par Louis Stephano César et deux autres individus et qu’il avait pesé les articles avant de les payer.

Cette affaire remonte à mai 2012. Un dénommé Allas Joseph Sténio, agent de sécurité du CEB, est informé par son collègue qu’un vol de câbles a été perpétré. Il se rend alors au poste de police de La-Tour-Koenig pour faire une déposition.

Trois ans de prison

Les limiers effectuent, par la suite, un état des lieux qui révèle que plus de 70 câbles en cuivre, installés dans l’enceinte du CEB, ont été emportés. De même que dans la salle de contrôle de 66 kilovolts, où des fils électriques ont été enlevés.

Ce constat a été confirmé en cour par Rajendra Ramanah, Chief Technician du CEB. Il a estimé alors que la valeur du matériel emporté est de plus de Rs 5 millions, mais que les dommages sont de Rs 1,2 million, ce qui revient à une perte de Rs 6,2 millions. «Les voleurs ont scié les câbles», a-t-il indiqué, avant de les emporter.

Les trois voleurs des câbles, Louis Clency Edmond, Jean Berty Buttoo et Louis Stephano César, ont, quant à eux, été condamnés à trois ans de prison en avril 2014. Appelés à la barre des témoins hier, deux d’entre eux ont avancé qu’ils avaient bien vendu les câbles en cuivre. Ils se sont introduits, à plusieurs reprises, dans la cour du CEB en escaladant le mur. Ils ont aussi soutenu avoir vendu le matériel à Rs 8 000 à un conducteur de camion.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires