JO-2016/Basket: les Françaises veulent refaire le coup des «Braqueuses»

Avec le soutien de

Les basketteuses françaises espèrent refaire à Rio (5-21 août) le coup des «Braqueuses», qui avaient décroché la médaille de bronze olympique il y a quatre ans.

Au Brésil, elles ne seront que quatre à avoir vécu l’aventure de Londres: la meneuse Céline Dumerc, qui ne parle pas de retraite malgré ses 34 ans, le pivot Isabelle Yacoubou et les intérieures Endy Miyem et Sandrine Gruda, toutes les trois appelées à jouer un grand rôle.

Sous la houlette d’une nouvelle sélectionneuse, Valérie Garnier, les Bleues se sont maintenues dans le peloton de tête depuis leur exploit de 2012, même si les défaites en finale des deux derniers Euros, contre l’Espagne à domicile en 2013 et face à la Serbie en 2015, ont un peu déçu.

A Rio, à part l’or, inaccessible, tous les espoirs sont permis car, en dehors des Américaines et de leurs stars de la WNBA qui chercheront un sixième titre d’affilée, personne ne semble imbattable. Même pas les Australiennes, éternelles secondes (2000, 2004, 2008), qui paraissent sur la pente descendante.

Les autres rivales pour les deux places disponibles sur le podium seront l’Espagne, la Turquie, la Serbie, et peut-être le Brésil devant son public.

Le tirage au sort a placé les Françaises dans un groupe A très dense, avec l’Australie, la Turquie et le Brésil, et deux équipes moins fortes, le Bélarus et le Japon. Pour s’ouvrir la route du podium, elles devront absolument éviter de terminer quatrièmes, sous peine de croiser les États-Unis dès les quarts de finale.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires