PTr : «Apres 18 mois, le pays n’a plus de direction, comme le MV Benita»

Avec le soutien de
Le leader du Parti travailliste Navin Ramgoolam, salué par des partisans, à Vallée Pitot, ce vendredi 15 juillet.

Le leader du Parti travailliste Navin Ramgoolam, salué par des partisans, à Vallée Pitot, ce vendredi 15 juillet.

Investissements en berne, «law and order absent », «appauvrissement de la classe moyenne», «ravages causés par la drogue synthétique»… Qu’il s’agisse de Cader Sayed Hossen, Patrick Assirvaden, Arvin Boolell ou Navin Ramgoolam, ils tenaient presque tous le même discours : «l’absence de direction» à la tête du pays, qui, selon eux, est à l’origine d’une situation «catastrophique» au niveau social et économique, de même que sur le plan de la santé et du «law and order». 

Lors du congrès du Parti travailliste à Vallée-Pitot, ce vendredi 15 juillet, Ezrah Jhuboo a résumé ainsi la situation : «Apres 18 mois, le pays n’a plus de direction, comme le MV Benita.» Poursuivant l’analogie, Navin Ramgoolam ajoutera : « Dan siklonn ki ou kone ki enn vrai marin»

Patrick Assirvaden a été un des premiers à prendre la parole, allant dans le même sens qu’Ezra Jhuboo : «Azordi pei p al ver presipis parski pena leader.» Selon lui, le Parti travailliste a reconnu ses torts : «Au PTr nous disons que nous ne sommes pas des saints. Nou fin faner kan nou ti o puvwar. Nou fine rekonet nou bann erer me dimoun rekonet kan Navin ti o puvwar pei ti viv mieux. Prosen PM sa pei la c Navin Ramgoolam.»

Il est aussi revenu sur les affaires en Cour. «En décembre 2014 ti prezant PTr couma bandi, voler, menter ki pas kapav diriz pei. Lepep in tomb dan pano. Et azordi deux ans apre, dimoune p crier. Tou c ki ti met lor Ramgoolam, trwa case in tombe. Larzan saisi retourn kot Bheenick. Et marke garde larzan PTr  Rs 220 millions pou retourner.» 

Navin Ramgoolam n’a, lui, pas manqué de s’attarder sur la situation économique du pays. «La date de la présentation du Bugdet vient d’être annoncée. On nous avait promis un miracle économique, mais le magicien n’est plus là, il est devenu ministre des Affaires étrangères. Il y a, depuis, eu trois ministres des Finances. A la place des 15 000 emplois qu’on nous avait promis, ils ont créé encore plus de chômage», soutient le leader des Rouges, avant de lancer. «O mwin mwa kan mo ti la ou la kwisinn ti p roule.» Sa recette à lui ? «Pou ou fer politik ou bizin ena la flam dans ou leker.»

L’ancien PM s’en prend aussi au ministre de la Santé, Anil Gayan : «Dès qu’Anil Gayan a été élu, il a mis un terme à la distribution de méthadone. Aujourd’hui les gens vont vers d’autres drogues et la drogue synthétique fait des ravages, alors que Gayan maintient que ce n’est pas grave.»

Autre sujet de discorde : Diego et les Chagos. « Dossier la p mal traiter. Pli gran erer c MMM en 1982. Zot al sign akor pou pran kash adisyonel for full payment. Mo fier mo sel PM kine traine zot divan tribunal et mon gagne. Aster p rode servi nou victwar pou negosye. Mais ti bizin fer sa dpuis longtemps. Azordi p dire pou ale la  cour internasyonal.» Et d’ajouter : «Je n’ai jamais menacé les Anglais et Américains et ils ne nous ont jamais menacés. Nous avons aujourd’hui affaire à des incompétents. Nous devons travailler ensemble. Il n’y a pas de partis politiques ou de PTr qui tienne. Il nous faut une stratégie.»

Plusieurs autres membres du PTr ont aussi pris la parole. Anil Bachoo a pour sa part mis l’accent sur le chômage et les pertes d’emploi : «Dan rezyon riral dimoun p dir in pran fey songes in pas lor tou lekor, in gagn lagratel. Ena contracteur p met dimun dehor. Ena kriz social ek kriz ekonomik. Infrastructure zero dan sa pei la.»  

Osman Mohamed estime que «dimoun dan circonscription n° 2 frustre parski zot pas gagn mem konsiderasyon ki zot ti p gagn ek Navin Ramgoolam. Boukou dimoun dan sirkonscription n° 2 inn perdi travay. Ki serti zot dans pouvoir. Problem marsan ambulan dram humain. Gouvernman in zet zot dan plas ki pena infrastructures. Problem BAI in fer lekonomi kouler.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires