Enquête sur le drame de GRSE: «Si tou dimounn ti asize bato pa ti pu savire»

Avec le soutien de
Vikram Sonnagee a été le premier témoin à être entendu ce mercredi en cour de Flacq

Vikram Sonnagee a été le premier témoin à être entendu ce mercredi en cour de Flacq

L’enquête judiciaire visant à faire la lumière sur le drame survenu à Grande-Rivière-Sud-Est se poursuit en cour de Flacq. Ce mercredi 13 juillet, c’était au tour de Vikram Sonnagee, skipper d'un traversier de venir témoigner. Avec son ami Akash Futtingum, il est l’un des premiers témoins du drame. Il estime que si tout le monde reste assis dans une barque, il est impossible que celle-ci chavire. C’est ce qu’il a expliqué, en réponse à une question de l’avocat du skipper Hayward Marie, Chetan Baboolall.

Il raconte que le mercredi 8 juin, c’est son ami Akash Futtingum qui lui a dit qu’un bateau était en difficulté. Ils ont pris son embarcation et se sont appliqués à venir en aide aux personnes qui s’étaient agrippées à la barque.

Une petite fille a été la première à être sauvée, mais pendant ce temps, « il y avait des gens sous le bateau. Je ne pouvais pas laisser mon embarcation à moi, sinon elle aurait chaviré, aussi. J’ai ramené quatre femmes et deux hommes au quai. En même temps, j’ai vu les gardes-côtes qui se rendaient sur place».

Lors de la deuxième traversée de Vikram Sonnagee, il se rendra compte que «zot ti p essay lev bato la. Lerla zot in tir enn madam ek enn ti baba. Kan zot in met zot dan bato ban dimun inn essey reanim zot. Kot quai ban dimun ti p plore.»

Répondant à Viren Ramchurn, l’avocat des policiers, le témoin ajoute : Skipper bato la (Hayward Marie) in aide moi pu fer ban dimun monte lor mo bato. Mo pan truv nanier p floter ni gilet sa moman la.»

Répondant à Chetan Baboolall, l’avocat de Hayward Marie, le témoin rappelle qu’il y avait de grosses vagues et que le temps était inclément. 

«Normalman kan letam pa bon nu inform NCG pu dir ramas bato pa sorti. Mais sa zur la pan informe. Li praticab, mais dernier ler ki letan in gate. Bato la ti anviron 1 min 30 sec de so destinasyon. li ti pre.»

Akash Futtingum, cuisinier de profession, a aussi été interrogé par Pravin Harrah, de la poursuite. «Mo ti dan snack, mone truv bato devire e mone galoupe mon al get Sonnagee. Monn dir li bato in devirer ek ena mo bo frer ladan (Beeharry). Noun al laba. Monn saute dan delo. Monn kriyer mo bo frer lin repon moi li korek. Li ti p agripe mais li dir ena dimun enba bato.»

A ce moment, Akash Futtingum a du mal à reternir ses larmes. «Dimun ti p criyer ek plore. mone kumans donne coup de main pu fer banla monte dan bato. Ene ti zenfan - ene tifi – ti fini monte.(Il arrive difficilement parler). Mo ti tir madam la (Shamloll) mais linn re saute pu rod so zenfan. Monn bizin re al tir li.»

Il explique que par la suite, ce sont les gardes-côtes qui, se sont jetés à l’eau pour tenter de trouver des rescapés. «Enkor bato pecheur in vini. Monn dir coast guard ena dimun enba bato.ene ncg in zeter lerla. Monn essey plonge apres. Mo pann truv nanier. Partou ti noir. Me apre monn truv deux dimoun pe flote. Monn riss zot kot bato. Monn deman Hayward Marie kot gilet. Li repon moi dan bato. Monn monte dan bato coast guard. Ban dimun in sey lev bato ek la corde. Lerla zot in tir dimun.”

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x