Comité parlementaire: aucune question autorisée sur la PSC...

Avec le soutien de
Une question sur le recrutement de 580 policiers vendredi a mécontenté Anil Gayan.

Une question sur le recrutement de 580 policiers, vendredi, a mécontenté Anil Gayan.

Les backbenchers du gouvernement devront y réfléchir à deux fois avant de poser une question parlementaire sur les recrutements effectués par la Public Service Commission (PSC), la Disciplined Forces Service Commission (DFSC) ou la Local Government Service Commission (LGSC). Lors de la réunion hebdomadaire du comité parlementaire, présidée par le Premier ministre adjoint Xavier-Luc Duval, le lundi 11 juillet, le ministre de la Santé, Anil Gayan, a informé ses collègues du gouvernement que toute interrogation touchant ces commissions ne serait pas appropriée. Car, dit-il, celles-ci sont des institutions indépendantes.

Cette question a été soulevée à la suite du recrutement de 580 policiers, vendredi dernier. Des backbenchers de la majorité, se présentant en véritable porte-voix de leurs mandants, ont exprimé leur mécontentement à l’issue de cet exercice. La raison est que la liste de candidats potentiels qu’ils ont fait parvenir à la plus haute hiérarchie de l’hôtel du gouvernement aurait tout simplement été rejetée. Ce qui soulève un véritable tollé dans leur circonscription.

C’est sur cette note que s’est clôturée la réunion du comité parlementaire en l’absence de sir Anerood Jugnauth, qui terminait sa visite de trois jours à Rodrigues. Rendez-vous qui n’aura duré qu’une quinzaine de minutes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires