Pêche à l’ourite : deux fermetures prévues cette saison

Avec le soutien de
Des ourites prises à la réouverture de la pêche, le 11 octobre 2015, à Baie-du-Nord.

  Des ourites prises à la réouverture de la pêche, le 11 octobre 2015, à Baie-du-Nord.  

Pour la cinquième édition de la fermeture de la pêche à l’ourite, la commission de la pêche de Rodrigues a mis le paquet. Deux fermetures sont prévues pour cette saison. «Nous avons décidé de faire une première fermeture à partir du 10 août jusqu’au 10 octobre afin de permettre, comme à l’accoutumée, aux ourites femelles adultes de pondre», indique le commissaire de tutelle, Richard Payandee lors d’une conférence de presse en début de semaine.

Une deuxième fermeture est prévue pour février 2017, «pour permettre aux petits ourites de grandir». Richard Payandee soutient avoir constaté que durant la période d’ouverture de la pêche, beaucoup de pieuvres femelles de grande taille sont pêchées. Mais qu’à partir du mois de février, les petits pouples commencent à intégrer le lagon et sont de ce fait capturés en grand nombre.

Cette année, la cérémonie de fermeture est prévue dans le village côtier de Rivière-Banane.

Cela fait maintenant cinq ans que l’Assemblée régionale de Rodrigues procède à la fermeture et à la réouverture périodique de la pêche à l’ourite dans l’île. Fermeture qui a pour objectif d’assurer la ponte et permettre aux jeunes ourites de grandir en toute sérénité.

Disparition des ressources

Pendant la fermeture de la pêche, les pêcheurs s’adonneront au travail alternatif prévu par les autorités, leur permettant ainsi de quitter la mer et de contribuer au développement de l’île sur la terre ferme. Ils seront engagés dans les différentes commissions pour des travaux manuels.

Pour Richard Payandee, il est important que chaque action entraîne «the impact behind the action». «Aujourd’hui, malgré les réticences du départ, cette réglementation a un impact indéniable sur la préservation de cette espèce.» Il estime qu’il y avait une détérioration dans ce secteur, qui allait entraîner la disparition de cette ressource si les mesures nécessaires n’avaient pas été prises.

Ceux qui s’adonnaient à la pêche illégale dans le passé n’auront qu’à bien se tenir, car la surveillance sera accrue. Pour rappel, la dernière fermeture de la pêche à l’ourite remonte au 10 août de l’année dernière, à Camp-Pintade. L’ouverture a eu lieu le 11 octobre 2015 à Baie-du-Nord. 

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires