Angleterre - Mourinho: «Manchester United m'a donné le job que voulait Giggs»

Avec le soutien de

«Le job que Ryan Giggs voulait est celui que Manchester United m'a donné», «Je vise le record en Ligue des champions d'Alex Ferguson»: Jose Mourinho a donné le ton pour sa prise de fonction avec Manchester United mardi, rythmée par les déclarations chocs dont l'entraîneur a le secret.

 «Le job que tout le monde veut»

Le poste d'entraîneur de MU? "C'est un job que tout le monde veut, peu ont une chance de l'avoir et je l'ai", a déclaré le «Special One». Modèle de stabilité, Manchester United n'a, en effet, connu avant Mourinho qu'une dizaine d'entraîneurs depuis 1945, et seulement quatre au cours des 30 dernières années. Mais n'est pas Ecossais qui veut: Mourinho, à 53 ans, aura du mal à régner aussi longtemps que Matt Busby, en place de 1945 à 1969, puis en 1970-1971, mais surtout que l'emblématique Sir Alex Ferguson (1986-2013).

«Ryan le voulait, ManU me l'a donné»

L'ancien joueur phare et entraîneur adjoint Ryan Giggs et son départ du club? «Le job que Ryan Giggs voulait est celui que Manchester United m'a donné», a lancé «Mou» au sujet du Gallois, une icône à Manchester. «Le départ de Ryan du club n'est pas de ma responsabilité», a-t-il souligné. «Il aurait pu obtenir ce qu'il aurait voulu au club», a ajouté l'ancien coach de Chelsea. Mais l'ancien milieu emblématique des Red Devils a préféré prendre la porte de son club de toujours à une cohabitation qui s'annonçait difficile entre deux «forts en gueule». Après 29 ans de bons et loyaux services depuis les juniors. Se démettre plutôt que se soumettre.

«Le record d'Alex Ferguson en C1»

Une Ligue des champions avec Manchester United ? Je ne le cache pas, je vise le record de matches en Ligue des champions de Sir Alex Ferguson, a confié le vainqueur des C1 2004 et 2010 avec Porto et l'Inter Milan. Au compteur de Mourinho, 133 matches de Ligue des champions en tant qu'entraîneur. A celui de Ferguson, 214 et deux victoires avec ManU en 1999 et 2008. Et le "Mou" devra patienter un peu, les Red Devils devant se contenter de l'Europa League la saison prochaine.

«Rooney ne sera jamais un N.6»

Que va devenir la star Wayne Rooney? «Les joueurs évoluent avec l'âge. Mais il y a quelque chose qui ne changera jamais, c'est son avidité à vouloir toujours envoyer le ballon au fond des filets», a-t-il déclaré à propos du capitaine de MU. «Il pourra être un N.9, un N.10, un 9 et demi, mais il ne sera jamais un N.6, et encore moins un N.8», a souligné le Portugais, pas vraiment tenté par le repositionnement tactique en sélection de son joueur de 30 ans.

«Si j'ai beaucoup à prouver, imaginez les autres...»

Comment va se passer la rivalité avec les autres entraîneurs de Premier League? «Il y a des managers qui n'ont plus gagné de titre depuis 10 ans. Certains d'entre eux n'en gagneront jamais. La dernière fois que j'ai remporté un titre, c'était l'année dernière (le championnat avec Chelsea lors de la saison 2014-2015), alors si j'ai encore beaucoup à prouver, imaginez les autres entraîneurs», a malicieusement glissé Mourinho. Dans son viseur, Arsène Wenger, le manager d'Arsenal, dont le dernier titre de champion en Premier League remonte à 2004.

«Ce défi ne me rend vraiment pas nerveux»

A 53 ans, comment va-t-il vivre la pression? «Ce défi ne me rend vraiment pas nerveux, car mon histoire de ces dix dernières années a toujours été de vivre avec les attentes de grands clubs et je pense que cela arrive au bon moment dans ma carrière», a expliqué Mourinho, qui malgré son échec à Chelsea la saison dernière, n'a visiblement pas perdu la culture de la gagne. «Ca serait pragmatique de dire, en se basant sur les résultats de ces trois dernières années: essayons de revenir parmi les quatre premiers. Je préfère être plus agressif et dire: nous voulons gagner».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires