Paul Bérenger: «Aller mettre un cas pour le jugement de 2004 est un piège installé»

Avec le soutien de

Le MMM a de nouveau condamné le communiqué commun des États-Unis et du Royaume-Uni. Paul Bérenger a qualifié celui-ci de menaçant et inacceptable lors de la conférence de presse hebdomadaire de son parti, ce samedi 2 juillet. Le second point abordé a été le jugement rendu concernant le retour des Chagossiens sur leurs îles. Pour le leader de l’opposition, les deux sujets ne peuvent se dissocier. 

«Il ne faudrait pas que le retour des Chagossiens sème la division entre eux et Maurice», nous dit-il. Paul Bérenger précise aussi que le gouvernement mauricien et les Chagossiens doivent s’unir pour le cas du parc marin au Chagos, qui sera présenté en 2017 devant la Cour suprême de Londres. 

«Le Premier ministre doit rencontrer Olivier Bancoult à son retour de Londres. Ils doivent discuter car Chagos est un dossier difficile», soutient Paul Bérenger. Pour lui, les Chagossiens n’auraient pas perdu si Lord Mance n’avait pas changé de camp. Selon le leader de l’opposition, ce serait un drame judiciaire si les Chagossiens saisissent la justice pour le jugement de 2004, «c’est un piège installé». 

Quant à la souveraineté de Maurice sur les Chagos, le MMM attend la réponse des États-Unis et du Royaume-Uni. «Le MMM souhaite que les Etats-Unis et le Royaume-Uni viennent avec des propositions positives. Il nous faut nous préparer pour aller aux Nations unies (ONU) et à la cour internationale de justice avec une résolution», a déclaré le leader de l’opposition. Le Premier ministre sir Anerood Jugnauth ne se rend pas compte de toutes les procédures auxquelles il faudra faire face quand il dit que Maurice ira à l’ONU dès cette année, a ajouté Paul Bérenger. Il faudra, entre autres, attendre la passation de pouvoir du président sortant de l’ONU au nouveau et attendre ensuite que celui-ci mette le sujet à l’agenda.

De plus, le leader des mauves souligne qu’il faudra que Maurice fasse du lobbying afin d’obtenir l’appui des grands pays ainsi que des organisations telles que l’Union européenne ou encore l’Union africaine. Il a aussi lancé un appel à sir Anerood Jugnauth pour que la population soit mise au courant des développements sur ce dossier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires