Agression de rugbymen: deux suspects se présentent à la police

Avec le soutien de
La CID de Grand-Baie a arrêté quatre suspects âgés entre 18 et 30 ans, le lundi 27 juin.

La CID de Grand-Baie a arrêté quatre suspects âgés entre 18 et 30 ans, le lundi 27 juin.  

Louis Jeannot Stephano Marie Jeanne, 23 ans, un maçon habitant Vacoas, et Jean Darsy Donovan Romeo, un habitant de Camp-Carol âgé de 27 ans, se sont présentés au bureau de la Criminal Investigation Division (CID) de Grand Baie, en présence de leur homme de loi, mercredi après-midi. Dénoncés par leurs amis, ils ont avoué avoir participé à l’agression de rugbymen français le 20 juin. Ils ont été placés en détention et ont été traduits en cour de Rivière du-Rempart ce matin.

Quatre autres suspects avaient été arrêtés lundi par les membres de la CID de Grand-Baie dont le Sergent Moorooteea, les constables Gowsee, Beeharry, Jogee, Agandhooa, Adhin, Hurry, Banneah et Poye ainsi que le Sergent Seewoochurnsing de la Field Intelligent Office et ses hommes, sous la supervision du DCP Kallee. Il s’agit de Louis Berty François, 21 ans, Jean Luc Jonjon, 23 ans, Fabrice Carnel, 27 ans, et Varun Palani, 25 ans. Interrogé, Fabrice Carnel a raconté, durant la nuit de lundi, l’agression des rugbymen français Félix Le Bourhis et Pierre Gayraud. Pressés de questions, les suspects devaient passer aux aveux en impliquant leurs deux amis.

Fabrice Carnel, un habitant de Vacoas, a déclaré aux enquêteurs qu’ils se trouvaient sur la route principale de Grand-Baie quand ils ont vu les deux Français endommager sa voiture. Une bagarre a éclaté. Quatre d’entre eux se seraient alors jetés sur les rugbymen avec des sabres. Ils les auraient forcés à retirer de l’argent d’un guichet automatique.

Les rugbymen avancent, eux, qu’après avoir fait la fête, ils seraient sortis se procurer à manger sur la plage. C’est là qu’une dispute aurait éclaté entre les deux groupes. Blessées, les victimes auraient regagné leur chambre d’hôtel avant d’être transportées dans une clinique pour recevoir des soins.

Les quatre agresseurs présumés, qui ont été traduits devant le tribunal de Pamplemousses mardi après-midi, ont été reconduits en cellule policière.

Ils sont provisoirement poursuivis pour larceny armed with offensive weapon. La CID attend l’expertise de la police pour examiner la voiture du Vacoassien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires