Commission d’enquête sur la drogue: Gayan fait la distinction entre alcool et cannabis

Avec le soutien de
Anil Gayan a déposé devant la commission d’enquête sur la drogue, le mercredi 29 juin.

Anil Gayan a déposé devant la commission d’enquête sur la drogue, le mercredi 29 juin.

Il est résolument contre la dépénalisation du cannabis. «Ce produit ne doit pas être accessible au public, il est dangereux», a déclaré le ministre de la Santé, Anil Gayan, le mercredi 29 juin. Il déposait devant la commission d’enquête sur la drogue. «Aucun parent ne souhaite que son enfant ait accès à ce produit. Si le cannabis est légalisé, on aura un pays qui sera nissa tout le temps», a-t-il souligné.

Lui donnant la réplique, l’ancien juge Paul Lam Sham Leen, qui préside la commission, a demandé s’il ne faudrait pas bannir la vente d’alcool. L’alcool est un problème social, a répondu le ministre de la Santé. Mais, a-t-il poursuivi, un «consommateur peut dessaouler le matin alors qu’avec le cannabis, once you get high, you want to get higher».

Anil Gayan a également fait ressortir que les patients qui étaient déjà sous traitement de méthadone continuent à en bénéficier, et que ce sont les nouveaux patients qui sont orientés vers le programme récemment mis en place. Dans la foulée, le ministre a dénoncé les agissements de certaines ONG qui, selon lui, n’encadrent pas les patients alors même qu’elles reçoivent des fonds du ministère, entre autres.

Et il a déploré le fait que des ONG ne veulent pas fournir certaines informations au ministère, invoquant la confidentialité. «Nous n’avons pas l’intention de rendre publics les noms des patients ou des informations les concernant», a-t-il souligné.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires