Maison Maingard: Gooljaury retire sa plainte contre Nandanee Soornack

Avec le soutien de
Nandanee Soornack avait emprunté Rs 25 millions de Rakesh Gooljaury pour acheter la maison coloniale, sise à Floréal.

Nandanee Soornack avait emprunté Rs 25 millions à Rakesh Gooljaury pour acheter la maison coloniale, sise à Floréal.

Il avait prêté Rs 25 millions à Nandanee Soornack pour lui permettre d’acquérir la maison coloniale des Maingard, sise à Floréal. Mais, la femme d’affaires n’ayant pas honoré sa parole suite à ce prêt, Rakesh Gooljaury a intenté une action en cour contre elle en décembre dernier. L’ancien bras droit de Navin Ramgoolam a, toutefois, décidé de retirer sa plainte contre son ex-partenaire d’affaires en Cour suprême, mardi 28 juin.

Les faits remontent à février 2011. Les relations entre Nandanee Soornack et Rakesh Gooljaury sont au beau fixe. La femme d’affaires lui demande de lui prêter de l’argent pour acheter la propriété de Marie Gérard Amédée Philippe René Didier Maingard De la Ville-Es-Offrans, une somme de Rs 30 millions.

Rakesh Gooljaury, à travers sa compagnie Jack INTL LTD, lui avance Rs 25 millions. Et émet un chèque de la Mauritius Post and Cooperative Bank le 21 février 2011. Date à laquelle Nandanee Soornack achète ladite propriété. Une des conditions est que la femme d’affaires lui rembourse les Rs 25 millions en temps et lieu.

Sauf qu’elle n’a pas honoré sa parole. Des recherches effectuées démontrent que Nandanee Soornack a pris une  floating charge de Rs 90 millions (un nantissement flottant) sur ses propriétés mobilières et immobilières auprès de la State Bank of Mauritius, le 21 mai 2013.

Devant ces faits, Rakesh Gooljaury avait intenté une action en cour contre elle, le 16 décembre dernier. Il avait réclamé une injonction intérimaire pour interdire à Nandanee Soornack de vendre, de transférer ou d’hypothéquer sa propriété de Floréal, qui comprend une maison coloniale et une dépendance.

Publicité
Publicité

C’est une affaire qui a défrayé la chronique. Celle de Nandanee Soornack, l’amie intime de l’ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam. Ce mercredi 19 avril, l’activiste rouge qui a quitté le pays après la défaite du PTr, parlera de sa vie personnelle et sociale aux membres de la presse. Voici un dossier pour mieux-comprendre toute cette polémique autour de la femme d’affaires désormais établie à Milan.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires