Santé: un médecin agressé pour avoir refusé de se faire photographier

Avec le soutien de
(Photo d’archives) Un médecin de l’hôpital Jeetoo a été agressé le dimanche 26 juin.

  (Photo d’archives) Un médecin de l’hôpital Jeetoo a été agressé, le dimanche 26 juin.  

Un médecin de l’hôpital Jeetoo finissait son travail quand il a été agressé par un membre du public. Il a rapporté l’affaire à la police après avoir découvert sa photo sur Facebook. Selon nos recoupements, l’agresseur est passible de poursuites sous l’article 46(H) de l’Information and Communication Technologies Act.

L’incident s’est produit aux alentours de 17 heures, le dimanche 26 juin. Ayant terminé son service, le médecin se préparait à partir quand une femme a fait irruption dans la salle de consultation. Le médecin lui a demandé d’attendre l’arrivée du collègue devant le remplacer. «L’incident s’est produit dans le couloir. La patiente a essayé de prendre le médecin en photo et il lui a dit qu’elle n’avait pas le droit de faire cela, ce qui a provoqué la colère du compagnon de la femme qui a asséné un coup de poing au médecin», raconte un autre médecin sous le couvert de l’anonymat.

Selon notre source, il n’y avait aucun agent de sécurité sur les lieux au moment de l’agression. Les agressions contre les médecins ont souvent lieu même si les cas ne sont pas toujours rapportés à la police et au ministère de la Santé, note un membre de la Medical and Health Officers Association (MHOA). «Il y a  souvent des agressions. Parfois les agents de sécurité sont là mais ils ne peuvent pas utiliser la force.»

«On se demande ce qu’attend le ministère de la Santé pour réagir. Qu’un médecin soit grièvement blessé?»

Quant aux policiers, il est censé y en avoir 12 en poste lors de chaque shift, explique ce membre de la MHOA. «Toutefois, ils ne font pas de ronde, on les appelle après les incidents.»

Quid des caméras de surveillance ? Il ressort qu’elles n’enregistrent pas les images pour les sauvegarder. «On se demande ce qu’attend le ministère de la Santé pour réagir. Qu’un médecin soit grièvement blessé?»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires