Casinos de Maurice: des profits de Rs 13 millions attendus d’ici fin 2016

Avec le soutien de
Les Casinos de Maurice, ici celui de Curepipe, espèrent sortir du rouge avec l’ouverture de deux nouvelles maisons de jeu.

Les Casinos de Maurice, ici celui de Curepipe, espèrent sortir du rouge avec l’ouverture de deux nouvelles maisons de jeu. 

Des profits de Rs 13 millions sont attendus d’ici fin 2016, contre des pertes de Rs 121 millions en 2014. Ce qui fait dire à Kurt Peter, General Manager de la State Investment Corporation (SIC) Management Services Co Ltd, qu’après sept ans d’attente, «les six premiers mois de 2016 sont pas mal. Avec le programme d’expansion, qui tient compte de l’ouverture d’au moins un nouveau casino avant la fin de l’année, la situation financière des Casinos de Maurice va davantage s’améliorer».

Nous l’avons rencontré le mercredi 22 juin, à son bureau au Paille-en-Queue Building, à Port-Louis. Il avait à ses côtés Banoomantee Veerasamy, Acting Managing Director de la SIC, et Ayub Nakhuda, président de la SIC. Faisant le bilan de la situation financière des Casinos de Maurice depuis l’installation d’une nouvelle équipe il y a 18 mois, Kurt Peter a souligné que pour les six premiers mois de l’année 2016, les pertes enregistrées s’élevaient à Rs 3,9 millions. Elles étaient de Rs 45 millions et Rs 60 millions pour les périodes correspondantes en 2015 et 2014. «L’année dernière, nous avons enregistré des pertes d’environ Rs 82 millions alors qu’en 2014, les pertes se chiffraient à Rs 121 millions. Cela indique que nous avons pu réduire les pertes par au moins Rs 40 millions», s’est-il réjoui.

«L’ouverture de deux nouveaux casinos est importante pour stabiliser la structure financière de nos coûts d’opération.»

Et la situation devrait encore s’éclaircir pour les Casinos de Maurice avec le plan d’expansion des maisons de jeux, dont l’objectif est de renflouer les caisses et sécuriser l’emploi. Dans ce contexte, après Curepipe, Domaine Les Pailles, Caudan Waterfront et Grand-Baie, la compagnie envisage d’ouvrir deux autres casinos dans l’Ouest et dans l’Est de l’île très prochainement. «L’ouverture de ces deux nouveaux casinos est importante pour stabiliser la structure financière de nos coûts d’opération», insiste Kurt Peter.

D’expliquer que depuis 18 mois, la direction des Casinos de Maurice a pris certaines mesures qui ont porté leurs fruits. Parmi celles-ci, on compte la fermeture du casino de Flic-en-Flac, la réduction des factures liées au transport des employés et la location des bâtiments, entre autres. Mais aussi la prise en charge des bars à l’intérieur des Casinos, la fermeture du Beach Casino de Trou-aux-Biches, le redéploiement d’un certain nombre d’employés des casinos au sein de la SIC et le remboursement de Rs 23 millions de dettes en 2015. Maintenant les Casinos de Maurice n’ont plus de dettes.

«Les bars ne sont plus outsourced. Dès que nous avons pris en charge les bars, leur approvisionnement a été réduit de Rs 15 millions à Rs 3 millions par an. Nous avons aussi fermé le bureau administratif de Curepipe, dont la location était de Rs 200 000 par mois», dit-il. De nouvelles machines de jeux seront aussi installées au Casino de Curepipe pour attirer la clientèle.

692 employés

Selon le General Manager, les gaspillages dans les Casinos de Maurice ont été réduits de façon considérable. En cherchant les dépenses liées aux gaspillages, il s’est aperçu que 45 Cleaners étaient employés dans un seul bâtiment. Ils ont dû être redéployés vers d’autres départements de la SIC.

À ce jour, les Casinos de Maurice emploient 692 personnes. Ce nombre se chiffrait à 857, il y a 18 mois. Le nombre a été réduit à travers un plan de retraite volontaire et à travers le redéploiement d’un certain nombre d’employés au sein de la SIC. 96 employés ont été transférés au Casino de Grand-Baie. Ceux-ci évoluent sous de nouvelles conditions de service.

Kurt Peter soutient que les employés des Casinos de Maurice sont en train de travailler dur pour améliorer la situation financière. D’autres mesures sont appliquées pour accompagner le plan d’expansion. Parmi, l’organisation de tournées internationales dans les casinos. À cet effet, ce sont des joueurs d’Afrique du Sud, de La Réunion et du continent africain en général qui seront plus particulièrement visés.

Pour rappel, à la suite d’une question parlementaire du député mauve Rajesh Bhagwan à l’Assemblée nationale, en septembre dernier, l’ancien ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, avait affirmé que la SIC avait injecté Rs 700 millions dans les casinos. Et que la compagnie accusait des pertes de Rs 3 millions mensuellement. Il avait ajouté, qu’au 31 juillet 2015, les dettes des Casinos de Maurice s’élevaient à Rs 591 millions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires