Shakeel Mohamed: «La speaker n’aurait pas dû agir ainsi»

Avec le soutien de
Les députés du PTr commentant leur absence au Parlement, le mardi 21 juin.

Les députés du PTr commentant leur absence au Parlement, le mardi 21 juin.

«Je demande à la speaker de revoir sa décision. Elle peut encore demander l’avis du Directeur des poursuites publiques.» Entouré des députés du Parti travailliste (PTr), Shakeel Mohamed est revenu sur la sanction infligée par la speaker à la rédactrice en chef de Weekly, Touria Prayag. Cette dernière s’est vu interdire l’accès du Parlement pour quatre séances. A l’origine de cette affaire: un éditorial intitulé Catch me if you can.

«C’est un article d’opinion et même si on n’est pas d’accord avec le contenu, Maya Hanoomanjee n’aurait pas dû  agir de la sorte», a indiqué le chef de file du PTr à l’Assemblée nationale, lors d’une conférence de presse, le mardi 21 juin. «La speaker peut encore revenir sur sa décision. En faisant cela, elle se dissociera du gouvernement qui veut museler la presse», a souligné Shakeel Mohamed.

Il a, par ailleurs, condamné l’attitude du Mouvement patriotique dont les députés étaient présents au Parlement, mardi, contrairement à ceux du PTr et du Mouvement militant mauricien. Ces derniers ont décidé de boycotter les travaux parlementaires en solidarité avec les journalistes qui ont choisi de bouder la séance. «Je me demande si ce parti est encore dans l’opposition.»

De son côté, Ezra Jhuboo a réclamé une enquête sur la National Coast Guard après le naufrage de MV Benita. Et selon lui, l’Oil Spill and Contigency Plan devrait être revu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires