Solidarité avec la presse: l’opposition boycotte le Parlement

Avec le soutien de
Aucune question parlementaire n’est à l’agenda des travaux parlementaires de ce mardi 21 juin.

Aucune question parlementaire n’est à l’agenda des travaux parlementaires de ce mardi 21 juin.

Liberté d’expression. La direction du Mouvement militant mauricien (MMM) et celle du Parti travailliste (PTr) ont décidé, lundi soir, de boycotter les travaux parlementaires de ce mardi. Raison évoquée: leur solidarité avec les journalistes qui ont choisi de bouder la séance parlementaire ce mardi 21 juin. Ce, en raison de l’interdiction d’accès à l’Hémicycle pour quatre semaines infligée par la Speaker Maya Hanoomanjee à la rédactrice en chef du magazine Weekly, Touria Prayag, à la suite d’un éditorial. La Sentinelle avait pris l’initiative, dimanche, de boycotter la séance parlementaire et a invité ses confrères à en faire de même.

Le MMM a réuni lundi soir son bureau politique afin d’entériner la décision de boycotter la séance parlementaire de ce mardi. Interrogé par l’express à l’issue de cette réunion, le secrétaire général des mauves, Ajay Gunness, a déclaré que le MMM a toujours défendu la  liberté d’expression du pays et à ce titre, il a toujours été «le champion de la démocratie».

«Le MMM n’était pas satisfait avec la sanction infligée par Maya Hanoomanjee à la journaliste Touria Prayag qui ne faisait que son travail. Il a décidé ainsi de boycotter cette séance parlementaire en signe de solidarité avec toute la presse mauricienne

Ajay Gunness a souligné que le MMM a toujours défendu la cause des journalistes. Comme le 3 avril 1984, lorsque le régime en place avait arrêté 44 journalistes à la suite d’un sit-in devant l’hôtel du gouvernement. C’était une tentative de museler la presse et le MMM était à ses côtés pour protester. «Le comble est que c’est sir Anerood Jugnauth qui était au pouvoir à l’époque.»

De son côté, la direction du Parti travailliste (PTr) a également pris la décision, lundi soir, de boycotter la séance parlementaire de ce mardi. Le député rouge Shakeel Mohamed, chef de file du parti à l’Assemblée nationale, a eu une conversation téléphonique avec le leader du parti Navin Ramgoolam, avant de prendre une décision.

«Injuste et abusive»

Dans une déclaration à l’express, Shakeel Mohamed a affirmé que le PTr sera absent du Parlement pendant toute la journée pour deux raisons distinctes : (i) solidarité avec les journalistes qui ont choisi de boycotter la séance et (ii) le PTr trouve «injuste» et «abusive» la sanction infligée à la rédactrice en chef de Weekly. «I also believe she acted unlawfully», a ajouté Shakeel Mohamed au sujet de Maya Hanoomanjee.

Que fera la députée indépendante Danielle Selvon ? Elle a répondu qu’elle sera présente au Parlement ce mardi car elle se prononcera sur The Anti Personnel Mines and Cluster Munitions (Prohibition) Bill. Elle a toutefois ajouté qu’elle abordera la question du boycott des travaux parlementaires lors de son discours.

De son côté, Alan Ganoo, député et président du Mouvement patriotique, a indiqué à l’express, lundi soir, que ce n’est que ce matin que les membres du parti décideront s’ils seront présents ou pas au Parlement.

Aucune question parlementaire n’est à l’agenda des travaux parlementaires de ce mardi. Ils seront consacrés aux débats sur deux projets de loi : The Supplementary Appropriation (2015) (No. 2) Bill et The Anti Personnel Mines and Cluster Munitions (Prohibition) Bill.

Comme il n’y aura pas d’interpellation à l’agenda de l’Assemblée nationale, il n’y a également pas eu de réunion des parlementaires de la majorité lundi après-midi.

Ce matin, les députés se pencheront surtout sur le budget supplémentaire de Rs 1,7 milliard que présentera le ministre des Finances Pravind Jugnauth. C’est le second budget supplémentaire qu’il invitera le Parlement à approuver en l’espace de trois semaines.

Ensuite, dans l’après-midi, le Premier ministre introduira le projet de loi intitulé Anti-Personnel Mines and Cluster Munitions (Prohibition) Bill.

Le Chief Whip Jhugroo : «Rien de surprenant»

Le Chief Whip de la majorité gouvernementale, Mahen Jhugroo, a déclaré à «l’express», lundi soir, qu’il n’est pas surpris par la décision du MMM et du PTr de boycotter la séance parlementaire de ce mardi. La population n’a certainement pas oublié que le MMM et le PTr avaient fermé le Parlement pendant au moins une année et que les élus du peuple n’ont pas pu poser de questions, a-t-il dit.

«Pour moi, il n’y a rien de nouveau dans les agissements du MMM. Ils ont l’habitude de boycotter le Parlement ou d’effectuer des ‘walk-out’. Le MMM n’a pas de rôle en ce moment, c’est pourquoi il a choisi le boycott», a déclaré notre interlocuteur. Il dira que le travail du gouvernement continuera même si l’opposition est absente pour la séance parlementaire.

D’autre part, il n’a pas souhaité commenter la décision de la Speaker d’interdire l’accès au Parlement à Touria Prayag pendant quatre semaines. Il ajoute qu’il se souvient cependant de l’épisode de la journaliste Deepa Bhookhun, qui avait dû présenter ses excuses au Speaker de l’Assemblée nationale pour éviter une éventuelle interdiction d’accès à l’hémicycle.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires