L’accusé a-t-il laissé sa porte ouverte ?

Avec le soutien de

L’adjoint au directeur général du CEB, Hassen Fakim, serait accusé de négligence pour avoir laissé la porte de son bureau ouverte. Ce qui aurait permis à des tierces personnes d’accéder à la lettre de Gérard Hébrard sur le projet de la centrale à gaz sur un terrain marécageux aux Salines. Une copie a atterri chez le leader de l’opposition.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires