Traité fiscal: pas d’autres négociations avec l’Inde, dit Pravind Jugnauth

Avec le soutien de
Le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, à St-Pierre, le mercredi 15 juin.

  Le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, à St-Pierre, le mercredi 15 juin.  

Le grand argentier est catégorique. Le gouvernement ne tentera aucune négociation de dernière minute avec l’Inde au sujet de la Double Taxation Avoidance Convention. C’est ce qu’a affirmé Pravind Jugnauth, à St-Pierre, le mercredi 15 juin. «Nous sommes dans un dialogue permanent avec la Grande péninsule pour voir comment elle peut aider le gouvernement à réaliser les projets dans l’optique de la Vision 2030 présentée par le Premier ministre», a-t-il indiqué à la presse.

L’intérêt du pays

Un peu plus tôt, Pravind Jugnauth s’est attardé sur les amendements apportés au traité fiscal Inde-Maurice. «Nous sommes là pour sauvegarder l’intérêt du pays. Mais il faut comprendre qu’il y a certaines réalités. C’est cela qu’on appelle ‘gouverner, c’est prévoir’», a-t-il martelé, en faisant référence à une pique du leader de l’opposition, mardi, au Parlement, lors de la Private Notice Question adressée au Premier ministre. Il salue aussi le fait que des opérateurs du privé se réunissent, qu’ils fassent un suivi et émettent  leurs propositions.

Autre sujet abordé : l’assainissement des institutions. Celles-ci, soutient Pravind Jugnauth, se sont détériorées sous l’ancien régime. De citer notamment les casinos ou encore la National Development Unit, qui traînait «une dette de Rs 500 millions».

Interrogé sur la date de la présentation du Budget, Pravind Jugnauth n’a pipé mot, déclarant qu’il devrait d’abord passer par le Conseil des ministres avant qu’une date ne soit arrêtée. S’il n’a pas non plus tenu à donner des détails sur le prochain Budget, le ministre des Finances a tout de même laissé entendre que le gouvernement compte venir avec un projet pour rendre le pays «plus sûr». «Il y a plusieurs mesures que nous comptons apporter lors du prochain Budget. Mais je ne peux pas en dire plus pour le moment.» Il a fait ressortir que les consultations prébudgétaires se poursuivent.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x