Huawei P9 Plus : Quand performance rime avec élégance

Avec le soutien de
Le Huawei P9 Plus.

Le Huawei P9 Plus.

Le Chinois Huawei joue dans la cour des grands désormais. La gamme P9 veut rivaliser avec la marque à la pomme et avec le Coréen Samsung. Décryptage.

Des tests portant sur l’autonomie et sur l’interface, ainsi qu’un comparatif avec les autres modèles sortis cette année… Une semaine durant, l’express a mis à rude épreuve le Huawei P9 Plus. Un modèle que l’on associe davantage au segment des phablettes. Le P9 Plus a en effet quelques bonus qui lui permettent de se différencier de son petit frère, le P9. Les amoureux des grands écrans apprécieront ce smartphone premium.

Matériel et Design

Ce qui frappe d’entrée de jeu sur le Huawei P9 Plus, c’est le design. Le Chinois pare son smartphone d’une robe en métal brossé pour faire sentir à l’utilisateur qu’il est sur du haut de gamme. Au dos, on retrouve une bande noire qui accueille les deux optiques photos et la mention Leica. L’appareil fait quelques pouces de plus et reste dans la norme du haut de gamme. Le dos en métal brossé fait que le terminal glisse moins en main.

Écran et Affichage

Pour ce modèle haut de gamme, Huawei troque l’IPS contre une dalle Super Amoled de 5,5 pouces en définition Full HD (1920 p x1080p). Huawei montre qu’il a progressé dans la maîtrise de cette technologie, mais qu’il n’a pas encore fait ses preuves sur l’IPS. Pourtant, sur le rendu, Huawei fait bonne figure, car l’Amoled offre des possibilités infinies. Surtout pour un affichage à la lumière du jour, le P9 Plus tient la route. Toutefois l’on note quelques petits retards tactiles : il s’agit peut- être d’un bug logiciel.

Interface et Navigation 

Huawei reste fidèle à sa surcouche logicielle Android Emotion UI (EMUI) avec le système d’exploitation (OS) Marshmallow. Ce n’est pas un OS épuré comme celui que l’on trouve sur les Google Phones. L’EMUI 4.0 apporte son lot de fonctionnalités intuitives, dont le Press Touch Display, qui vient rivaliser avec la 3D Touch d’Apple. Cette fonctionnalité rend la vie facile, soit pour les appels, les SMS et autres applis compatibles.

Le Press Touch fait défiler les derniers numéros appelés de deux niveaux de pression. Cela s’applique pour la photo, les SMS, entre autres.

Huawei propose une barre de notifications et une barre de raccourcis. En outre, toutes les applis sont sur l’écran d’accueil ou dans les dossiers bien rangés – il n’y a pas de tiroir d’applications. Le Chinois embarque un aspect intuitif, soit une interaction avec son propre OS. Faire une capture d’écran, activer l’appareil photo d’un simple geste sont autant de possibilités.

Le lecteur d’empreinte digitale est un atout car placé sur un endroit stratégique au dos. Le lecteur fait office de bouton verrouillage-déverrouillage et permet de naviguer dans sa galerie, prendre une photo, entre autres. Au niveau des applis, Huawei offre celles de Google, tout en proposant ses propres applications pour la partie multimédia et pour le Cloud. 

Performance

Le P9 et le P9 Plus offrent des caractéristiques quasi similaires. On retrouve donc un processeur octacore Kirin 955 cadencé à 2,5 Gigahertz (GHz) et 1,8 GHz. Pour la partie graphique, une puce Mali-T880 MP4 et 4 Gigaoctets (Go) de RAM pour la mémoire vive. Le stockage internet est de 64 Go de mémoire interne, extensible par l’ajout d’une carte microSD. Ces composants placent le P9 Plus parmi les grands, tels le Samsung Galaxy S7 Edge et l’iPhone 6 Plus. Quoi qu’il en soit, Huawei veut dépasser Apple et Samsung dans quelques années (voir ci-dessous). Et la marque chinoise s’en donne les moyens.

Depuis l’avènement de la photo sur les smartphones, les constructeurs ont ajouté la fonction photo, la présentant comme un ajout de taille. Pour les P9 et P9 Plus, Huawei a décidé de repenser ce concept. «Il y un téléphone dans une caméra», souligne le constructeur. D’ailleurs l’alliance stratégique entre Huawei et Leica s’avère payante. On retrouve deux capteurs photo dorsaux de 12 megapixels, l’un en RGB (Red-Green-Blue), l’autre en noir et blanc. En façade, le capteur propose 8 mégapixels.

Lors de la prise en main, les photos monochromes offrent plus de courbes, d’ombres et de détails. D’ailleurs, Leica permet de prendre des photos même en basse luminosité. C’est une révolution sur le plan photographique. L’autre capteur couleur permet de capturer le plus de détails possibles. Le mode HDR permet de régler la qualité de l’image.

Leica offre aussi un mode PRO pour prendre des photos avec possibilité de flouter ou de rendre les photos plus nettes. Nous nous sommes amusés sur des portraits et sur des objets. La lentille Leica permet de choisir un point sur l’image pour la prise de vue.

D’ailleurs, les amateurs de photographie pourront également bénéficier d’un mode manuel pour régler la balance des blancs, l’ouverture et le mode ISO. Il y a également des fonctionnalités pour des clichés en mode nocturne, light painting ou encore pour la prise de vue panoramique. De même, pour la vidéo, l’appareil photo offre le Timelapse, le slow motion et même la possibilité d’y inclure un récit audio. Autant de possibilités pour filmer en Full HD. Clairement, Huawei et Leica font fort avec cet appareil photo à double lentille. Le Chinois dicte la tendance cette année.

Autonomie

Comment offrir toutes ces fonctionnalités tout en pensant à l’autonomie ? Pour le P9 Plus, on retrouve une batterie de 3400 milliampères par heure (mAh), contre 3000 pour le P9. Le Press Touch Display, le lecteur d’empreinte, l’écran Amoled et les modes photo/vidéo sont gourmands en énergie. Toutefois, le constructeur estime que la batterie de 3400 mAh permettra d’avoir jusqu’à 40 % de batterie restante à la fin de la journée, et ce, en utilisation intensive.

Le téléphone permet aussi de choisir les applis qui fonctionneront en arrière-plan. Le Phone Manager permet de régler l’utilisation et de «tuer» les tâches ou applis inutiles qui tournent en arrière-plan.

De même, le chargeur secteur fourni permet un chargement complet du téléphone en 90 minutes.

Connectiques

Le constructeur a choisi les dernières connectiques pour la gamme P9. Les Wi-Fi 802.11ac, Bluetooth 4.2, NFC et 4G LTE (cat. 6) sont là pour les connexions. À ce chapitre, Huawei propose une technologie intuitive appelée Wi-Fi+. Cette commande permet d’éteindre automatiquement votre module Wi-Fi lorsque vous êtes hors de la zone Wi-Fi reconnue par l’appareil. La fonctionnalité permet également de basculer entre la 3G et la Wi-Fi. Ce petit bonus permet d’économiser un peu de batterie. Le P9 Plus embarque une télécommande infrarouge qui permet d’allumer et d’éteindre les téléviseurs, les lecteurs DVD, des décodeurs et aussi les climatiseurs. Il suffit de configurer et de rechercher la fréquence Infrarouge.

LE BONUS : Huawei offre une coque de protection gratuite pour protéger l’appareil de la poussière. Le fabricant offre deux ans de garantie sur l’appareil. 

HuaweiP9 : l’appareil photo qui fait office de téléphone

Digne successeur du P8, le P9 offre une belle promesse d’excellence et de performance. Le constructeur chinois Huawei table sur le haut de gamme. Un pari payant car le P9 va encore faire du bruit en ce début d’année. Le smartphone est déjà sur le marché local depuis deux semaines déjà.

Le design a été revisité avec une robe métallique premium. La prise en main est très agréable. Le P9 se positionne sur un marché dominé par des terminaux de 5 pouces. L’écran est très impressionnant avec l’IPS Neo de 5 pouces.

Sur la fiche technique, Huawei offre un processeur de huit cœurs plus un, dont l’un pour le lecteur d’empreinte digitale. Huawei annonce une mémoire vive de 3 Gigaoctets avec un stockage interne de 32 Giga. Quant à la puce mobile HiSilicon Kirin 955 dont est muni le téléphone, elle est fabriquée par la marque chinoise. Ce choix a permis de réduire la facture de fabrication.

HuaweiP9

La prise en main est très agréable ainsi que l’interface Android Emotion UI de Huawei. Cette surcouche logicielle permet d’utiliser les fonctionnalités intuitives avec des raccourcis et la gestion des applis. La fonction «phone manager» permet de gérer sa batterie et d’éliminer des applis gourmandes.

L’attraction principale du P9, c’est sa batterie. Le terminal est doté de deux caméras de 12 mégapixels chacune. Les deux lentilles, signées Leica AG, offrent une prise de vue pour la couleur et monochrome (blanc et noir). Des modes multiples sont là pour la photo, les selfies et la vidéo. Huawei permet également de prendre des photos en format RAW.

Les photos en noir et blanc reviennent aussi sur le devant de la scène. Le capteur permet de voir les courbes, les formes, ainsi qu’une prise de vue impressionnante. D’ailleurs, pour la photo en basse luminosité, le P9 fait sensation. La caméra frontale est de 8 mégapixels et offre un très bon rendu, surtout pour les mordus de selfies.

Côté autonomie, avec ses 3 000 milliampères par heure (mAh), le P9 peut tenir jusqu’à une journée et demie sans être rechargé. Toutefois, la recharge rapide complète ne prend que 90 minutes.
Après une semaine avec le Huawei P9, l’on réalise que ce smartphone a des arguments pour battre ses concurrents dans quelques années.

Pour l’heure, le P9 est le digne successeur du P8. Le rapport qualité-prix place Huawei sur la troisième marche du podium des meilleurs smartphones lancés cette année. Il est aussi le troisième constructeur de smartphones sur le marché mondial.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés