Eau: un contrat de gestion pour la CWA

Avec le soutien de
Éliminer les fuites, assurer une meilleure gestion quotidienne et fournir l’eau 24/7 sont parmi les défis que doit relever la compagnie étrangère appelée à gérer la CWA, qui demeurera néanmoins sous le contrôle de l’État.

Éliminer les fuites, assurer une meilleure gestion quotidienne et fournir l’eau 24/7 sont parmi les défis que doit relever la compagnie étrangère appelée à gérer la CWA, qui demeurera néanmoins sous le contrôle de l’État.

Le rapport final de la Banque mondiale (BM) avec des recommandations sur le partenariat stratégique que devrait entreprendre la Central Water Authority (CWA) est attendu incessamment. Si plusieurs options ont été proposées, dont l’option actionnariat choisie par Mauritius Telecom (MT), l’hôtel du gouvernement a déjà fait son choix. Pour la CWA, c’est l’option affermage (voir encadré plus loin) qui sera retenue.

Vu la situation de la CWA, c’est le contrat de gestion qui semble être le moyen le plus efficace. En effet, la véritable raison derrière le partenariat stratégique demeure l’eau 24/7. La CWA n’étant pas équipée et manquant d’expertise, l’intervention d’une compagnie étrangère experte est nécessaire. Le partenariat stratégique verra donc une compagnie étrangère prendre la gestion quotidienne de la CWA. Il est d’ailleurs attendu que celle-ci investisse en termes d’apport technologique. Outre le challenge de l’eau 24/7, la compagnie devra éliminer toutes les fuites d’eau dans le réseau et moderniser la CWA.

Au niveau de l’État, l’on laisse entendre que l’option Government to Government Partnership (G to G) ne semble pas être à l’agenda pour le moment. Dans les milieux concernés, l’on argue que trop de compagnies étrangères ont échoué dans d’autres pays africains. Par ailleurs, le G to G avec Singapour en ce qui concerne le remplacement des tuyaux n’aurait pas enchanté les autorités mauriciennes.

Attirer des professionnels du privé

Il nous revient que la BM sera sollicitée pour la préparation de documents qui suivront un appel d’offres ouvert. Cependant, ces procédures devraient prendre du temps, au moins deux ans. Il faudra aussi recruter un Transaction Adviser pour chapeauter le projet.

Entre-temps, la CWA ne compte pas rester les bras croisés. Afin de préparer le corps paraétatique pour le partenariat stratégique, plusieurs mesures seront prises pour rendre le fonctionnement de cette instance plus efficace. D’abord, il sera question de convertir certains postes du Top Management en poste sur base contractuelle. L’objectif est d’attirer des professionnels du privé. Ensuite, à l’hôtel du gouvernement, l’on explique qu’un nouveau Shift System et un roster devraient être introduits.

Faut-il craindre des pertes d’emploi avec le partenariat stratégique? Non, rassure-t-on dans les milieux concernés. Car, déjà, la CWA compterait un personnel vieillissant. Ces employés devraient partir à la retraite dans quelques années, ce qui fait que plusieurs postes seront vacants. Il nous revient que les employés seraient mieux payés mais leur performance sera quand même évaluée régulièrement.

CE QU’EST L’AFFERMAGE

Il s’agit de déléguer la gestion, ici la gestion de l’eau, à une compagnie étrangère qui a l’expertise nécessaire dans ce domaine. La CWA demeure la propriété de l’État. L’entreprise privée investit, finance les équipements, l’apport technique et s’occupe entièrement de gérer la distribution d’eau.

Dans le cadre de la CWA, l’on laisse entendre que le corps paraétatique sera «leased» pendant une durée déterminée. Ces modalités n’ont pas encore été discutées mais il nous revient que le scénario le plus probable est que l’État paie une somme fixe à la compagnie. Celle-ci devrait ensuite être évaluée selon des Key Performance Indicators (KPI) et en cas de performance exceptionnelle, il se pourrait qu’on lui accorde un bonus.

Une fois le contrat terminé, l’État reprend le contrôle total de la CWA, qui entre-temps devrait devenir moderne, efficace et profitable.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires