Appel du DPP : SAJ est allé trop vite, dit Bérenger

Avec le soutien de
Paul Bérenger, lors de sa conférence de presse hebdomadaire du MMM, le samedi 11 juin.

  Paul Bérenger, lors de sa conférence de presse hebdomadaire du MMM, le samedi 11 juin.  

« Sir Anerood Jugnauth a eu tort de nommer Pravind Jugnauth au poste de ministre des Finances. C’est un cadeau empoisonné offert à son fils »

C’est ce qu’a déclaré, à l’hôtel Henessy Park,  le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Pour lui, il est clair  que sir Anerood Jugnauth ne savait pas quoi faire du prochain budget. Il s’est tout simplement débarrassé d’une « hot potato » selon Paul Bérenger qui, pour la première fois, a commenté l’appel interjeté par le Directeur des poursuites publiques contre le jugement de la Cour suprême acquittant Pravind Jugnauth.

« C’est très mauvais et malsain pour le pays que Pravind Jugnauth continue à assumer le poste de ministre des Finances et présente un budget alors que le DPP a fait savoir officiellement qu’il est en train de demander l’autorisation à la Cour suprême pour aller au Privy Council dans l’affaire Medpoint», a déclaré Paul Bérenger. « Nous allons suivre attentivement le verdict de la Cour Supreme par rapport à l’appel du DPP. With due respect pour le judiciaire de Maurice et celui de Londres, il serait souhaitable pour tous, y compris pour Pravind Jugnauth, que le Privy Council se prononce sur cette affaire le plus tôt possible», a déclaré le leader du MMM.

Autre sujet abordé: la présidence de l’Assemblée nationale. S'agissant de son expulsion de l'hémicycle cette semaine, il s’est attaqué à la speaker qui, pour lui, a fait du parti pris. Le MMM décidera de la marche à suivre concernant les travaux parlementaires subséquents, lors de son Bureau politique, lundi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires