Franchises: Gooljaury joue à cache-cache avec les administrateurs judiciaires

Avec le soutien de
Un magasin de Rakesh Gooljaury à Bagatelle.

Un magasin de Rakesh Gooljaury à Bagatelle.

Rakesh Gooljaury fait de la résistance aux deux administrateurs judiciaires de ses huit compagnies, Robert André Bonieux et Yogesh Rai Basgeet. Cet ex-partenaire d’affaires de Nandanee Soornack se sert de tactiques dilatoires pour leur interdire l’accès aux actifs et aux livres de ses compagnies. Celles-ci ont été mises sous administration judiciaire à la demande de la MauBank et d’AfrAsia Bank.

Devant cette situation, les deux administrateurs judiciaires n’ont eu d’autre choix que d’avoir recours à la justice. Ils réclament un ordre devant la Cour suprême sommant Rakesh Gooljaury de leur remettre les livres, les documents, les ordinateurs portatifs et tous les actifs appartenant à ses huit compagnies. L’affaire a été logée devant la Cour suprême le 1er juin et sera mentionnée le 8 juin.

Robert André Bonieux et Yogesh Rai Basgeet demandent aussi à cette instance judiciaire d’ordonner à l’homme d’affaires de collaborer avec eux afin de révéler et de communiquer tous les documents par rapport au transfert de ses franchises à une tierce partie. Dans leur affidavit, rédigé par Me Rajesh Bucktowonsing, Senior Attorney, ils rappellent avoir été nommés administrateurs de ces huit compagnies par la MauBank et l’AfrAsia Bank le 20 mai.

Dans une lettre en date du  23 mai, ils ont invité Rakesh Gooljaury à leur soumettre le bilan financier de ses huit compagnies et le mettre dans un affidavit. Mais au 26 mai, les préposés de Rakesh Gooljaury leur refusaient l’accès. Ils les ont informés avoir reçu des instructions de l’homme d’affaires de ne pas leur permettre d’avoir accès aux locaux de ses compagnies.

Les compagnies de Rakesh Gooljaury opèrent principalement à Bagatelle et dans les autres centres commerciaux du pays. Les stocks sont gardés dans un entrepôt à  Quartier-Militaire.

Après inspection des lieux, aucun document, dossier ou autre ordinateur n’a été trouvé. Rakesh Gooljaury leur a déclaré que tous les documents ont été transférés dans un autre bâtiment à Quatre-Bornes. À une autre occasion, les deux administrateurs ont été informés que les documents ont été cette fois transférés dans le sud du pays. Ils affirment que Rakesh Gooljaury n’a jusqu’ici pas obtempéré, d’où leur décision de s’en remettre à la justice.

LES HUIT COMPAGNIES CONCERNÉES

Les huit compagnies en question sont : Fashion Style, Goman Ltée, Jack IntL Ltée, La Nicolière Development Ltée, Prites Ltée, Pro Fashion Ltée, Designer Labels Ltée et Express Roulette Ltée.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires