Faya Music: une opportunité pour les artistes de se faire connaître

Avec le soutien de
Un fond vert devant lequel les artistes pourront enregistrer leur vidéo clip.

Un fond vert devant lequel les artistes pourront enregistrer leur vidéo clip.

Vous êtes artiste et rêvez de vous faire connaître à l’étranger ? Faya Music se propose de vous produire. Jimmy Appadoo, le responsable de ce projet, nous en dit plus.

Jimmy Appadoo veut propulser les artistes mauriciens.
Jimmy Appadoo veut propulser les artistes mauriciens.

La maison de disque française Faya Music s’installe à Maurice. Existant à la Réunion depuis quatre ans, Faya Music compte bien séduire les artistes mauriciens par son nouveau concept. Disposant de son propre label, ainsi que de sa propre chaîne de télévision, Faya Music souhaiterait produire des artistes mauriciens au niveau local et à l’étranger.

«Nous sommes la première chaîne franco-mauricienne. En Europe où nous avons lancé la maison de disque, il n’y a pratiquement rien pour la diaspora mauricienne. Les vidéoclips d’artistes mauriciens sont rares», explique Jimmy Appadoo, responsable de Faya Music à Maurice. Ce dernier qui est au départ un ingénieur diplômé de l’Institut National de l’Audiovisuel, est un créateur de chaînes de télévision. «Nous avons finalement bougé sur la Réunion où j’ai, entre autres, conçu la chaîne 974 TV», souligne-t-il.

Jimmy Appadoo, de nationalité mauricienne, croit fermement dans les talents locaux. «La musique mauricienne est très appréciée à la Réunion où, à l’exception de quelques noms connus, il n’y a pas beaucoup d’artistes qui se produisent.» Ce manque de visibilité d’artistes mauriciens auprès des Réunionnais expliquerait le manque de vidéoclips de qualité. « Rare sont les artistes mauriciens qui disposent de vidéoclips. Faire des vidéo-clips de qualité coûte cher. J’ai constaté que ce sont quelques artistes, qui ont les moyens, qui font des vidéo-clips de qualité, les autres s’ils en font, présentent des clips de qualité médiocre

Ce que propose Jimmy Appadoo et son équipe, c’est de produire les artistes et d’enregistrer leurs vidéo-clips. Il aménage actuellement un studio à cet effet à D’Epinay. «J’ai fait venir le matériel de la Réunion. Les vidéo-clips seront enregistrés sur fond vert, ce qui permettra de mettre les images que nous souhaitons en arrière-plan», explique-t-il.

Jimmy Appadoo compte, au fil du temps, employer ces artistes en leur offrant un salaire mensuel. Ce vivier d’artistes, qu’il espère constituer, sera appelé à produire des compilations sur des thèmes divers que la maison de disque leur proposera durant l’année et chaque artiste aura également l’occasion de produire son propre album solo. Des formations en musique, en travail de voix et techniques leur seront aussi proposées.

Les compilations et albums produits seront sous forme DVD et comprendront, outre l’audio, des vidéo-clips et des interviews d’artistes, qui seront distribués à Maurice, de même qu’à La Réunion. Ces vidéo-clips seront également diffusés sur la chaîne télévisée de la maison de disque, ce qui assurera aux artistes une visibilité internationale. «Pour la diffusion locale, nous sommes actuellement en pourparlers avec un service de télévision en ligne», laisse entendre Jimmy Appadoo. Et afin de combattre le piratage, il proposera des DVD à un prix moindre à la vente. «Je vendrai les DVD au même prix que les albums piratés et chaque DVD sera numéroté. Ce numéro de loterie permettra aux détenteurs de gagner des prix alléchants tels que des voyages à Dubayy ou encore des séjours dans les hôtels», explique-t-il. Une fois la visibilité des artistes assurée à la Réunion, Jimmy Appaoo a pour projet de les emmener en tournée.

L’ingénieur mauricien souhaite également que son nouveau concept séduise les entreprises privées afin qu’elles lui apportent un soutien financier. « Cela permettra de mieux rémunérer les artistes et de promouvoir leur musique», explique-t-il.

Si le concept de Jimmy Appadoo parait très intéressant, il convient de savoir que les artistes devront signer un contrat et se plier à certaines conditions. Si cette offre s’adresse à tous les chanteurs solo, chanteurs en groupe ou déjà professionnels, le profil recherché comprend plusieurs critères. Ainsi, le candidat doit savoir chanter, être majeur, motivé, sérieux et persévérant. Il doit accepter d’apprendre et de voyager, de participer aux ateliers qu’organisera la maison de disque, tout faire pour préserver son image, faire la promotion de ou des albums. Tout comme il doit aussi accepter la discipline imposée et se donner à 100 %.

Si vous répondez aux critères susmentionnés et que vous souhaitez faire partie de l’aventure, sachez que deux auditions vous sont proposées. La première se tient aujourd’hui, samedi 4 juin et demain dimanche 5 juin, et la seconde les 1er et 2 juillet au Sun Trust Building à Port-Louis. Les artistes seront filmés durant l’émission et la vidéo sera diffusée à la Réunion.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires