Il faut sauver le soldat Anerood

Avec le soutien de

Les «je ne sais pas» sont tellement légion dans les réponses du Premier ministre à l’Assemblée nationale qu’un ministre a pris les choses en main. Mardi, il a convoqué deux conseillers de sir Anerood Jugnauth dans le salon – un lieu très fréquenté – pour les récriminer. «Comment voulez-vous qu’il s’en sorte avec ça ?» a-t-il dit, en brandissant des notes qu’il a prises d’une réponse qu’il juge incomplète de SAJ. L’un des conseillers a timidement acquiescé.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires