Questions au Parlement: des députés se plaignent de censure

Avec le soutien de
Les travaux parlementaires ont repris à l’Assemblée générale ce jeudi 26 mai.

Les travaux parlementaires ont repris à l’Assemblée générale, ce jeudi 26 mai.

Grogne chez les backbenchers. Leurs questions parlementaires sont passées à la loupe par les ministres concernés avant d’être acceptées, dénoncent des députés de la majorité. Certains ont été contraints de retirer des questions parlementaires…

La situation est telle que quelques-uns se disent découragés. D’ailleurs, lors de la dernière réunion parlementaire de la majorité, le Chief Whip, Mahen Jhugroo, aurait demandé à certains ministres s’ils voulaient répondre aux questions des backbenchers. Celles-ci sont envoyées à l’avance afin que la priorité soit accordée à ces députés et qu’elles figurent à l’agenda.

Pis, les backbenchers affirment qu’ils ont de moins en moins de temps pour s’exprimer au Parlement. «Souvent on nous demande de n’intervenir que pendant cinq à sept minutes lors d’un projet de loi. Comment peut-on s’exprimer en si peu de temps ?» se demandent-ils.

Interrogé, le Chief Whip indique que cette limitation de temps est nécessaire pour éviter que certains discours, parfois monotones, ne traînent en longueur. «Dès le matin, on doit savoir combien de temps durera la séance», ajoute-t-il.

Reprise des travaux

d'autre part, le Chief Whip dément avoir passé en revue les questions de ces backbenchers. «Ils sont absents de la réunion parlementaire et ils viennent raconter des histoires.»

Les travaux de l’Assemblée nationale ont repris, ce jeudi matin, avec le National Wage Consultative Council Bill. Le Supplementary Appropriation (2015-2016) Bill n’a finalement pas été présenté en première lecture, même s’il figurait à l’agenda.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires