SAJ: «Mon fils est promis à un bel avenir politique» 

Avec le soutien de
SAJ lors d’un congrès des ophtalmologues à Flic-en-Flac ce mercredi 25 mai.

SAJ lors d’un congrès des ophtalmologues à Flic-en-Flac, ce mercredi 25 mai. 

«J’étais déjà  arrivé à la conclusion qu’en droit, il n’y avait aucun case contre Pravind Jugnauth.» C’est ce qu’a déclaré sir Anerood Jugnauth (SAJ), interrogé par la presse après l’acquittement de son fils dans le cadre de l’affaire MedPoint. Il se trouvait à un congrès de la Société d’ophtalmologie de l’océan Indien, à Flic-en-Flac. 

C’est un jugement qui le rend «fier» car «mo bizin dir nou lazistis independan», a expliqué SAJ.  Il a ajouté qu’il est aussi «bien content car mo garçon ena enn gran lavenir politik. Se enn nouvo depar».  

Quel est cet avenir ? D’abord, SAJ explique que Pravind Jugnauth sera ministre des Finances. Dans la foulée, le Premier ministre explique que le budget sera reporté pour lui donner le temps de préparer l’exercice. «Monn pran finances ek moi mo ena déjà trop boukou travay. Enn parti travay inn fer. Mais mo penser ki li pas pou prêt le 6.»

Le budget serait-il cependant maintenu pour juin ? Il n’en dira pas plus. SAJ n’apportera pas plus d’éclairage à la question portant sur les fonctions de Premier ministre que Pravind Jugnauth pourrait par la suite assumer. «Mo pa lir destin dimounn», expliquera-t-il. «Est-ce que ce sera avant 2019 ?» insistent les journalistes. «Kot mo pou conner ? Mo pa lir destin dimounn.»

 Un peu plus tôt, lorsqu’il a commenté le jugement, le Premier ministre est revenu en arrière lorsqu’il avait déclaré que le jugement des magistrats était «mauvais». «La justice a triomphé et m’a donné raison», a-t-il soutenu. 

Il a également lancé une pique aux magistrats, affirmant que «parfois dans la cour, vous avez des magistrats qui viennent de rentrer, qui sont nouveaux et qui livrent des jugements ‘brik brak’. Mais azordi mo bien content».   

Publicité
Publicité

Ce n’est pas encore la fin de l’affaire MedPoint. La Cour suprême a permis ce jeudi 22 mai au Directeur des poursuites publiques de contester l’acquittement de Pravind Jugnauth devant le Conseil privé. Retour sur cette affaire qui dure depuis 2011.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires