Après un éditorial: la Speaker veut que Touria Prayag présente des excuses

Avec le soutien de
Maya Hanoomanjee estime que l’éditorial attaque l’Assemblée nationale.

Maya Hanoomanjee estime que l’éditorial attaque l’Assemblée nationale. 

Il s’agit d’un «breach of priviledge of the House». C’est du moins ce qu’estime la Speaker de l’Assemblée nationale. Maya Hanoomanjee a réagi, hier, à l’éditorial de la rédactrice en chef du magazine Weekly, en date du 28 avril, intitulé Catch me if you can. Et à la fin de la séance des questions parlementaires, elle a invité Touria Prayag à présenter ses excuses à l’Assemblée nationale. Au cas contraire, a-t-elle prévenu, elle agira en conséquence.

Lors de sa déclaration, Maya Hanoomanjee a fait valoir que l’éditorial de Touria Prayag attaque l’Assemblée nationale. Et accuse la Speaker de partialité. Pour soutenir ses propos, la présidente de la Chambre en a cité plusieurs extraits, dont celui-ci : «Our National Assembly has become grotesque in its intolerance of accountability on almost all issues. And the Speaker seems to be unwittingly helping in the muzzling of MPs every time ministers find themselves in a tight spot over key issues.»

Maya Hanoomajee d’insister qu’elle est «attachée à la liberté de la presse». Et selon elle, «il faut de bonnes relations et un respect mutuel entre la presse et les membres du Parlement».

Sollicitée par l’express, Touria Prayag indique qu’il lui faut d’abord prendre connaissance de la déclaration de la Speaker. «Je dois voir de quoi on m’accuse et ensuite je prendrai une décision.» Avant d'ajouter que tout ce qu'elle compte faire, c'est : «Do my job.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires