Affaire Gorah Issac: l’Etat, le CP et l’ACP Jangi invités à déposer leurs contre-affidavits

Avec le soutien de
(Photo d'archives) Shakeel Mohamed estime que son arrestation, dans le cadre de l’affaire Gorah Issac, est arbitraire.

(Photo d'archives) Shakeel Mohamed estime que son arrestation, dans le cadre de l’affaire Gorah Issac, était arbitraire.

L’affaire opposant Shakeel Mohamed à l’Etat, au commissaire de police et à l’assistant commissaire de police (ACP) Heman Jangi a été appelée devant la Master and Registrar Shameem Hamuth-Laulloo, le jeudi 19 mai. Les trois derniers cités devront déposer un contre-affidavit le 21 juin.

Shakeel Mohamed réclame Rs 50 millions de dommages à l’Etat, au commissaire de police et à l’ACP Jangi. Dans son affidavit, rédigé par l’avoué Cader Mallam Hassam, le député avait soutenu que son arrestation était arbitraire. Il avait aussi déclaré que les perquisitions effectuées à son domicile et à son ancien bungalow n’étaient pas justifiées.

Selon Shakeel Mohamed, tout cela a porté préjudice à sa réputation et a terni son image. Sa famille, avait-il déclaré, avait également été affectée.

C’est en novembre 2015 que le député avait été arrêté. Quatre charges avaient été retenues contre Shakeel Mohamed. Elles ont été rayées en cour de district de Port-Louis, le mardi 15 décembre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires