Chagos: le Premier ministre s’en prend aux Anglais

Avec le soutien de
(Photo d'archives) Le Premier ministre a été interrogé sur le dossier Chagos au Parlement, le mardi 17 mai.

(Photo d'archives) Le Premier ministre a été interrogé sur le dossier Chagos au Parlement, le mardi 17 mai.

«L’archipel des Chagos, y compris Diego Garcia, et Tromelin font partie du territoire de Maurice. Mon gouvernement fait tout pour que le pays puisse exercer sa souveraineté.» C’est ce que le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a déclaré au Parlement, le mardi 17 mai. Il répondait à la Private Notice Question du leader de l’opposition, axée sur les Chagos et Tromelin.

Sir Anerood Jugnauth est revenu sur le jugement rendu par le United Nations Arbitral Tribunal en mars 2015. Maurice contestait la création, par la Grande-Bretagne, d’une aire marine protégée autour de l’archipel des Chagos. Le Premier ministre a indiqué avoir écrit à son homologue britannique le 14 avril ainsi que le 14 mai 2015, «pour lui dire que Maurice est prête à entamer des négociations».

 

 

«J’ai déclaré au Premier ministre anglais que la Grande-Bretagne ne pouvait prendre des mesures concernant les defence uses de l’archipel des Chagos sans le consentement de Maurice. Il m’a répondu, le 9 juin 2015, proposant que des discussions aient lieu sur les questions de conservation marine et que la Grande-Bretagne n’acceptait pas que Maurice soit consultée ou prenne part aux négociations entre ce pays et les Etats-Unis sur les defence uses des Chagos», a souligné sir Anerood Jugnauth, qui dit avoir réitéré la position de Maurice.

Une réunion entre des hauts fonctionnaires des deux pays a eu lieu le 9 novembre 2015 à Londres et le 11 mai 2016 à Maurice. «Peu de progrès ont été réalisés», selon le Premier ministre. Il a également eu une rencontre avec Peter Hayes, Director for Overseas Territories au UK Foreign and Commonwealth Office et chef de la délégation britannique, à son bureau. «J’ai fait ressortir qu’il est inacceptable que le Royaume-Uni continue à venir avec de nouvelles excuses pour ne pas retourner l’archipel des Chagos à Maurice.»

A lire l’intégralité de la réponse du Premier ministre à la Private Notice Question :

La réponse du Premier ministre à la Private Notice Question by L'express Maurice

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires