Polémique autour de la compensation aux sinistrés de Fond-du-Sac

Avec le soutien de
La famille Mungloo soutient que les Rs 10 000 reçues ne suffisent pas pour remplacer ce qu’elle a perdu lors des inondations.

La famille Mungloo soutient que les Rs 10 000 reçues ne suffisent pas pour remplacer ce qu’elle a perdu lors des inondations.

Certaines ont reçu Rs 7000, d’autres Rs 10 000. Des familles ont même obtenu jusqu’à Rs 100 000… Suivant les inondations qui ont frappé les régions de Fond-du-Sac et de Camp-Carol, à Grand-Baie, le 10 février, une compensation financière a été offerte à une trentaine de foyers sinistrés. Sauf que cette compensation est source de polémique parmi les bénéficiaires, qui ne comprennent pas comment a été calculé le montant, entre autres.

La remise de cette somme a été faite du 14 au 16 avril. Au total, Rs 1,7 million ont été mises à la disposition des sinistrés par le groupe CIM Finance. Mais, quelque temps après, certaines familles sont montées au créneau pour dénoncer la façon dont cette compensation a été partagée. D’autant plus que, dans certains cas, c’est à la tombée de la nuit que des familles ont reçu ces chèques. Chèques qui, selon certains, auraient été distribués par «les agents du député Sudesh Rughoobur».

«Pourquoi ont-ils choisi la nuit, s’ils ont fait un travail propre ?» se demande Shree Krishnaduth Ramchurn, qui n’est pas du tout d’accord avec la somme de Rs 7 000 qu’il a reçue. Surtout que dans sa cour, ses deux frères et lui étaient affectés mais lors de la remise des chèques, juste deux d’entre eux ont reçu cette compensation. «Nou anvi koné kouma zot inn désid sa montan-la, parski nou inn perdi plis ki sa. É nou trouv drol la fason zot inn vinn kit chek-la aswar. Enn misié dir ki li azan misié Rughoobur ek chek inn vinn lor nom mo tifi», raconte-t-il. Cet habitant a perdu ses meubles, l’ordinateur de sa fille, de la nourriture, entre autres.

Même son de cloche du côté de la famille Mungloo, qui déclare que les Rs 10 000 qu’elle a obtenues ne suffisent pas. Âgé de 42 ans, Ravi Mungloo confie que c’est la première fois qu’il a été victime d’une inondation aussi grave. «Après les dégâts, des policiers sont venus pour faire un constat et ils ont vu combien de choses nous avons perdues. Mais malgré cela, nous n’avons eu que Rs 10 000», déplore-t-il.

En revanche, les Naiko ont obtenu un chèque de Rs 100 000. La photo de leur maison complètement recouverte d’eau avait fait le buzz sur les réseaux sociaux. Ce ne serait pas la première fois que sa famille obtient une compensation après des intempéries. Mala Naiko confie qu’en 2013, elle avait été victime d’inondations et avait obtenu une somme identique. «Je suis satisfaite, même si ma maison ne sera plus la même», soupire-t-elle.

L’express a sollicité Ameeta Madhoo, travailleuse sociale à Camp-Carol, qui était parmi ceux qui sont descendus sur le terrain après les inondations. «Les députés de la circonscription nous ont demandé de faire un constat et de soumettre un rapport au poste de police», dit-elle. Selon la travailleuse sociale, 24 familles ont reçu des chèques de Rs 7 000 à Rs 10 000. Elle souligne que c’est la première fois que les familles affectées ont reçu une compensation : «Les familles sont satisfaites car dans le passé elles n’en ont jamais obtenue, même pas une petite somme.»

Interrogé, le député Sudesh Rughoobur soutient que tout a été fait dans la transparence. «D’abord, ce sont les véritables victimes qui ont été compensées et pour cela, nous n’avons pas fait de discrimination. Ensuite, il n’y a pas eu de compensation aux commerçants car, à mon avis, ils sont déjà couverts par leur assurance.» Mais il concède qu’il peut y avoir quelques imperfections, une telle opération ne pouvant donner 100 % de satisfaction à tout le monde.

Ces inondations avaient fait 524 sinistrés et affecté 192 foyers à Fond-du-Sac, alors qu’à Camp-Carol, il y avait 20 familles affectées, avec 70 sinistrés.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires