Paul Bérenger : «Mo warn Soodhun sa dosié-la pou réouver»

Avec le soutien de
Le leader des mauves lors de la conférence de presse des mauves ce samedi matin au Henessy Park Hotel, à Ebène.

Le leader des mauves lors de la conférence de presse des mauves ce samedi matin au Hennessy Park Hotel, à Ebène.

Pourquoi l’Independent Commission against Corruption (ICAC) n’a pas encore ouvert d’enquête concernant le bail accordé au fils du ministre Showkutally Soodhun en 2015 ? C’est ce que se demande le leader de l’opposition Paul Bérenger. Cette affaire était d’ailleurs le principal sujet de la conférence de presse du Mouvement militant mauricien de ce samedi 30 avril, au Hennessy Park Hotel, à Ebène. 

«C’est une honte», a-t-il lancé. «Le vrai scandale se passe le 26 août 2015 : le fils de Soodhun obtient un nouveau bail industriel pour le développement d’un complexe de bungalows à louer et une clinique dentaire.» Avec les informations qui circulent déjà dans la presse, entre autres, l’ICAC aurait dû lancer une enquête, a soutenu le leader des mauves. 

Paul Bérenger a également abordé le dossier de la BAI avec le paiement des debentures prévu pour le  30 juin prochain. 

En ce qui concerne le remplacement de Brian Glover à l’Equal Opportunities Commission, le leader des mauves déplore la «grossièreté» de la façon de faire de l’Etat pour la révocation du président de l’EOC. 

Paul Bérenger  a aussi commenté l’affaire des turbines du Central Electricity Board, considérant que le ministre Ivan Collendavelloo va trop vite sur ce dossier. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires