Un pêcheur commanditaire de Rs 1,5 million de drogue

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) La drogue saisie aurait pu servir à arroser les faubourgs de Port-Louis, pense-t-on au sein de l’Anti-Drug & Smuggling Unit.

 (Photo d’illustration) La drogue saisie aurait pu servir à arroser les faubourgs de Port-Louis, pense-t-on au sein de l’Anti-Drug & Smuggling Unit. 

Un présumé commanditaire de drogue a été présenté devant le tribunal de Mahébourg, jeudi 28 avril. Jean Clet James Stewart Azie, un pêcheur de 45 ans habitant de Roche-Bois, répond d'une accusation provisoire de «causing drug to be imported».

Ce «parrain» aurait commandité l’importation de 100 grammes de haschisch et de 93 grammes d’héroïne, d’une valeur marchande de Rs 1,5 million. Il a été identifié par le présumé passeur, Joseph Gérard Milazar, mercredi 27 avril, au quartier général de l’Anti-Drug & Smuggling Unit (ADSU), aux Casernes centrales. Il aurait promis Rs 100 000 à Joseph Gérard Milazar si ce dernier avait réussi à faire passer la drogue à l’aéroport de Plaisance.

Gérard Milazar, 54 ans, habitant lui aussi Roche-Bois, a été appréhendé à sa descente d’avion à Plaisance le 1er mars. Le même jour, il a été placé sous surveillance policière à l’hôpital Jawaharlall Nehru de Rose-Belle où, sous l’effet de laxatifs, il a restitué 13 boulettes d’héroïne et 17 boulettes de haschisch, du samedi 12 au samedi 19 mars. Il est accusé provisoirement d’importation de drogue.

Déposition officielle samedi

C’est par le vol MK 289 en provenance d’Antananarivo, Madagascar, que Gérard Milazar est arrivé à Maurice. Il a été interpellé par les hommes du chef inspecteur Devanand Kunniah de l’ADSU de l’aéroport. Cette équipe avait été informée qu’il transportait de la drogue. Après un profiling, le suspect a été emmené dans le bureau de l’ADSU pour un examen minutieux de ses bagages, avant d’être soumis à une fouille corporelle. Mais aucune drogue n’avait été trouvée. Soupçonné d’en transporter, il a toutefois été transporté à l’hôpital Nehru. Après un examen radiologique, des corps étrangers devaient être décelés dans son estomac.

Déjà, pendant son hospitalisation, les enquêteurs de l’ADSU avaient obtenu du suspect l’identité de son commanditaire présumé. James Azie était dans leur collimateur mais ils ne pouvaient procéder à son arrestation, vu que Gérard Milazar n’avait pas encore donné de déposition officielle, ce qu’il a fait samedi 23 avril en présence de son homme de loi, Me Assad Peeroo.

Gérard Milazar a expliqué qu’il a eu l’occasion de travailler avec son ami d’enfance, James Azie, sur des bateaux de pêche. C’est à la demande de James Azie qu’il a été récupérer cette cargaison à Madagascar. Au quartier général de l’ADSU, on soupçonne que la drogue aurait pu servir à arroser les faubourgs de la capitale.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires