Shakeel Mohamed accuse le ministre Collendavelloo d’outrage au Parlement

Avec le soutien de
Shakeel Mohamed, le chef de file du Parti travailliste au Parlement.

Shakeel Mohamed, le chef de file du Parti travailliste au Parlement.

Le député du Parti travailliste (PTr) Shakeel Mohamed entre en scène dans le «bras de fer» opposant Ivan Collendavelloo, le leader du Muvman Liberater, et Bashir Jahangeer, du Mouvement socialiste militant. Dans une déclaration au MP’s room au Parlement, mardi 26 avril, il prend position en faveur du député orange.

«En tant que membre du PTr et après discussion avec les autres travaillistes au Parlement, on a décidé que c’est notre devoir d’informer la Speaker que ce que Collendavelloo a dit contre le député Jahangeer, c’est une violation d’une loi spécifique. Personne n’a le droit de menacer ou d’insulter un membre de l’Assemblée nationale», a déclaré Shakeel Mohamed.

À quoi donc fait référence le chef de file des travaillistes au Parlement ? À un congrès à Rivière-du-Rempart, le jeudi 21 avril, le ministre de l’Énergie et des services publics avait lancé : «Pa koné kouma li finn gagn tiket pé lev ar mwa. Je suis dans la politique depuis 35 ans, mo donn li enn warning li pa koné ki mwa !»

Shakeel Mohamed souligne que si certaines questions embarrassent le gouvernement, «cela ne donne pas le droit de menacer». Bashir Jahangeer, insiste-t-il, a fait son travail de parlementaire. Il faut dire qu’Ivan Collendavelloo et Bashir Jahangeer ont souvent de vives altercations sur le dossier énergétique au Parlement.

Shakeel Mohamed est d’avis que la Speaker, Maya Hanoomanjee, doit statuer. S’il s’avère que c’est un délit, poursuit-il, il faut soumettre le cas au Directeur des poursuites publiques. «Meme si Collendavelloo pann mentionn nom se enn offens.»

La veille du congrès à Rivière-du-Rempart, cette fois à Rivière-des-Anguilles, Ivan Collendavelloo avait évoqué des «latet fêlé, malprop ek manter» au sein de la majorité. Interrogé le lundi 25 avril, Bashir Jahangeer a indiqué ne pas se sentir visé. «Mo latet pas fêlé», a-t-il dit en riant.

La requête de Shakeel Mohamed à la Speaker by L'express Maurice

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires