Rivière-Noire: trois salles pour Rêve et Espoir

Avec le soutien de
Les bénéficiaires de l’association, âgés de cinq à 32 ans, exprimant leur joie par un chant.

Les bénéficiaires de l’association, âgés de cinq à 32 ans, exprimant leur joie par un chant.

Le mercredi 20 avril, l’organisation Rêve et Espoir a inauguré ses trois nouvelles salles de thérapie à son siège de Rivière-Noire.

La première salle sera dédiée à l’artisanat, à l’enfilage de colliers et à la peinture dans le but de promouvoir la motricité fine et de développer la confiance en soi. La seconde sera une salle sensorielle, qui aidera à l’éveil des sens des bénéficiaires. Enfin, la troisième salle sera utilisée pour les thérapies avec la psychologue et l’orthophoniste qui travaillent avec l’association. La construction de ces trois salles a été parrainée par KPMG et ce, dans le cadre de son programme de responsabilité sociale des entreprises.

Alain Dalais, le président de cette firme d’experts comptables et d’audit, fait valoir que Rêve et Espoir est la seule institution sur la côte ouest à accueillir des enfants et jeunes avec des déficiences intellectuelles. Ils viennent des villages du Morne, de Case-Noyale, de Rivière-Noire, de Tamarin, de Flic-en-Flac, de Bambous et de Petite-Rivière

L’école a commencé avec cinq enfants dans une seule pièce mise à la disposition de l’association par la paroisse de Saint-Augustin. Elle accueille aujourd’hui 28 bénéficiaires de cinq à 32 ans, encadrés par cinq éducatrices et une aide. «C’est un grand honneur pour KPMG de s’associer à Rêve et Espoir afin de mener à bien ce projet très louable car l’éducation est pour nous un droit et non un privilège», a déclaré, quant à lui, John Chung, Managing Partner à KPMG.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires